bienvenue sur our dirty folks
hillsboro vous ouvre ses portes
navigation rapide : VERSION 3 | SUIVI DE l'INTRIGUE | L'INTEGRATION

Partagez | 
 

 (+César) What goes around, comes around

Aller en bas 
avatar
Louve Weasley
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/12/2018
› messages : 30
› points : 128
› age : 33 ans
› work/studies : DRH de la police


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: (+César) What goes around, comes around   Ven 21 Déc - 20:23


What goes around, comes around

Noël, Louve adorait Noël. Pour plusieurs raisons, d’abord, ça l’a ramenait en enfance et ça avait toujours été un moment important chez les Weasley, puis les lumières, les décorations, le tout l’enchantait tellement. Finalement, c’était aussi le moment où son mari partait voir sa famille en Europe. Il la laissait pour deux à trois semaines et elle avait la maison à elle seule. Louve avait appris à apprécier un peu la solitude, entre autres pour mener ses petites cachoteries, mais aussi pour en profiter pour passer du temps avec Netflix, son pyjama et des biscuits. C’était d’ailleurs le plan de ce soir, elle portait un long pantalon de pyjama de Noël trop grand pour elle et une petite camisole noire toute simple. Elle s’était emmitouflée dans une couverture et pouvait enfin écouter Suits en paix – son mari n’aimait pas vraiment cette émission. Il était assez tard quand la sonnette se fit entendre. Louve se demandait bien qui pouvait sonner chez elle à cette heure, elle se leva tout de même de son canapé laissant sa couverture derrière. Pieds nus elle ouvrit la porte de son grand appartement à un homme qu’elle connaissait si bien. « César… » Elle n’avait rien de prévu avec lui, elle se demandait bien ce qu’il faisait à se présenter comme ça en grande surprise. « Qu’est-ce que tu fiches ici ? » Bon elle n’était pas inquiète, seulement surprise, son mari n’était pas là, puis, elle avait toujours eu cette impression qu’il était au courant de tout ce qu’elle faisait et qu’il la laissait simplement faire. Enfin, Louve souriait malgré sa surprise, elle avait son petit regard sournois qui la suivait partout, elle était bien curieuse de savoir ce qui amenait César ici.
@César Delarche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
César Delarche
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 19/12/2018
› messages : 42
› points : 145
› age : trente-quatre ans
› work/studies : Je suis un filc, métier banal pour un mec banal.
› address : 0805 Schmall Woolen Hill viens je t'offrirai peut-être un café.


MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Sam 22 Déc - 13:59

What goes around, comes around
@Louve Weasley

Je sais pas ce que je faisais là devant la porte de Louve. Je ne venais jamais chez-elle, elle avait son mari. C’est pas faute de vouloir foutre en l’air son mariage juste pour lui faire payer la débauche de me vie depuis son intervention magistrale. Oui Louve c’est cette tempête qui souffle sur votre vie et n’en laisse que des débris. Louve c’est cette bête sauvage qui blessait fera tout pour vous tuer à votre tour. Louve je la déteste autant que j’y suis attachée. Je ne serais pas décrire ce que je ressens pour elle c’est tellement… contradictoire. Je ne sais pas m’en détacher, j’en ai besoin comme un camé aurait besoin de sa coc’. Pourtant Louve me casse les couilles à longueur d’année, mais qu’est-ce que j’aime la voir s’acharner contre moi. Qu’est ce que j’aime nos réconciliations… Nous ? Ca ne mènera à rien on le sait tous les deux je crois, pourtant on ne sait pas faire l’un sans l’autre, ça fait plus dix ans que ça dure cette histoire. Puis il y a eu cet appel d’Iris aujourd’hui après dix ans de silence. Elle veut me voir, elle m’en a pas dit plus. Je suis sortie du commissariat puis j’ai marché jusqu’ici. Je ne sais pas pourquoi je me suis arrêté devant cette porte. Je savais que Louve ne serait pas une oreille attentive quant-à tout ce que me traverse l’esprit concernant Iris. Mais peut-être que j’avais juste besoin de ne pas en parler justement. Putain c’est le bordel. Je finis par sonner à la porte, avec l’envie subite de courir loin d’ici comme un gamin, mais non je reste statique. Il pleut, je crois que je ne ressemble plus à rien. Puis sa silhouette apparaît et comme je m’y attendais en l’espace de quelques secondes le fantôme d’Iris avait disparue laissant la place à Louve. Je déteste le pouvoir et l’emprise qu’elle a pris sur moi. « Heureux de voir que ma présence enchante ta soirée. » Je la regarde dans les yeux un sourire en coin avant d’ajouter « Il paraît que le mec le plus cocu’ de Hillsboro n'est pas dans les parages... » c’est ce que j’avais cru entendre au commissariat puis même ci il est là je m’en fous ça fait dix ans que ça dure cette histoire. Je mets devant moi un sac en papier contenant un bouteille déjà en partie entamée, fallait bien se donner du courage pour marcher sous la pluie… « du coup je me suis dit que sa femme aurait besoin de compagnie. » avec Louve c’est à double tranchant soit elle me claque la porte au nez, soit elle me laisse entrer. Oui c’est toujours une partie de loto avec cette brune caractérielle. Je sais jamais si au tirage je vais gagner.

_________________
through a static scream



anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louve Weasley
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/12/2018
› messages : 30
› points : 128
› age : 33 ans
› work/studies : DRH de la police


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Sam 22 Déc - 16:00


What goes around, comes around

Les infidélités de Louve avaient commencé après seulement deux ans de mariage. Soren, elle l’aimait, mais il était surtout son « partner » plus que son amant, plus que son compagnon de passion. Il était celui qui la ramenait sur terre, qui la poussait intellectuellement, professionnellement, mais il n’était pas la fougue qui l’allumait et dieu sait que Louve avait besoin de feu, de passion. Bien qu’elle-même était une bête sauvage, une flamme toujours animée, elle avait besoin de gazoline pour l’être encore plus. César était son combustible, sa drogue, l’huile sur le feu. Elle en avait besoin de se consommer, pour avoir une plus grande flamme encore, mais il était aussi tout ce qu’il ne lui fallait pas. Il était comme elle, son double au masculin. Ils se détruisaient l’un l’autre, sans savoir s’arrêter, sans savoir comme se passer d’eux. 10 ans, ça faisait 10 ans qu’ils s’allumaient, se détruisaient au plus creux d’eux-mêmes sans jamais arrêter. Au fond, Louve savait bien qu’il n’était certainement pas l’homme de sa vie, mais elle s’en fichait aussi pas mal finalement. Louve n’est pas une grande sentimentale, elle a trouvé ce dont elle avait besoin, un mari tendre, son coéquipier et un amant fougueux pour les jours ennuyeux. Enfin, sa présence l’avait surprise, surtout à sa porte, mais au fond ça lui faisait plaisir de le voir. Il avait les mêmes yeux qu’à cette rencontre à la photocopieuse, des yeux de fantômes, Louve connaissait bien son rôle dans la vie de César, elle aimait ce rôle. Il sentait l’alcool, il était beau même s’il était détrempé, elle avait probablement autant d’emprise sur elle, qu’elle sur lui, mais elle ne le dirait pas. « Oh tu sais César, ta présence est toujours un enchantement… du moins la plupart de temps » parce qu’ils avaient aussi le don de se faire chier ces deux-là, mais l’étincelle dans les yeux de Louve disait toute autre chose, elle pourrait s’amuser ce soir finalement. « Si tu es pour partager ce que tu caches dans ton sac, la femme du mec cocu voudra bien de ta compagnie. » Louve était tout près de César, elle sentait sa chaleur, son odeur et elle laissa finalement la porte s’ouvrir pour le laisser entrer, sans dire un mot, elle l’invitait à l’intérieur. Elle délaissa l’entrée pour aller à la cuisine et sortir deux verres. « Bon, on sait vivre ici, on ne boira certainement pas à la bouteille non ? » Ses yeux bleus pétillaient, définitivement, Noël était le plus beau temps de l’année.
@César Delarche

_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
César Delarche
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 19/12/2018
› messages : 42
› points : 145
› age : trente-quatre ans
› work/studies : Je suis un filc, métier banal pour un mec banal.
› address : 0805 Schmall Woolen Hill viens je t'offrirai peut-être un café.


MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Lun 24 Déc - 10:48

What goes around, comes around
@Louve Weasley

Je ne retiendrai de cet échange que le début de sa phrase, il fallait bien se contenter de petits plaisir. La prochaine fois qu’elle s’évertuera à me traiter d’imbécile fini je saurais lui rappeler avec sourire que ma présence est TOUJOURS un enchantement. Ce sont ses mots pas les miens. J’avais pas forcément envie de m’amuser ce soir, entre le retour de Iris et les fêtes qui approchent franchement tout me fait chier. Pourtant à sa seule vision j’avais réussi à tout effacer. Cette femme doit faire de la magie noire. Personne ne peut avoir un tel pouvoir sur une autre humain. Venir chez Louve n’avait pas été la décision la plus sage de la soirée, après tout, les bruits de couloir étaient peut-être erronés, Mr Weasley allait peut-être m’ouvrir la porte et là j’aurais fait quoi ? Surpris je lui aurais tout dit juste parce qu’une plaie venait de se rouvrir ? Je lui aurais peut-être chanté des chants de noël une bouteille à la main, faisant croire que je passais de porte en parte ? J’en sais rien, tout ce que je sais c’est que c’est Louve qui m’a ouvert, plus radieuse que jamais. « Je sais qu’elle ne peut pas se passer de moi de toute façon… » Je lui souris en entrant chez-elle par la même occasion. C’est prétentieux mais c’est ironique, bien que très vrai au fond. Tout comme je ne peux pas me passer d’elle. J’ai bien essayé Oui j’aurais préféré être damné plutôt que de retourner vers elle et pourtant elle me manquait. Il me fallait ma dose de Louve, même-ci c’était juste pour l’entendre me hurler dessus. Je jette un œil autour de moi, elle qui a t’en de fougue en elle son intérieur me semble si froid et si stérile. J’allais me lancer dans une réflexion puis me retient, elle semble de bonne humeur, continuons sur cette lancée. Elle s’était volatilisée vers la cuisine, mon regard continu à vaquer « Je voudrais pas contrecarrer des plans de la soi… » je regarde sur la table basse la tasse posée avec des biscuits à côté « Sérieux Louve tu devrais te trouver un mec plus jeune, tu vas finir vieille fille… » Je souriais mais pourtant il y avait un part de vrai là-dedans. Sérieusement elle a tout pour elle, elle est belle, vive, pleine de vie, puis elle n’a que trente-trois ans… Elle pourrait être dehors à s’amuser plutôt que de se faire une boisson chaude devant la télévision… « Oh à la bouteille c’est pas plus mal, ça fait moins de vaisselle. » Je ris légèrement, j’ai pas pour habitude de me saouler, encore moi à la bouteille. En fait j’aime pas l’état vaseux du lendemain, puis bourré je fais et dis trop de connerie. Manquerai plus que je sois assez fait pour lui dire que je ne peux pas me passer d’elle…

_________________
through a static scream



anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louve Weasley
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/12/2018
› messages : 30
› points : 128
› age : 33 ans
› work/studies : DRH de la police


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Lun 24 Déc - 17:00


What goes around, comes around

Louve ouvrirait probablement toujours la porte à César d’une façon ou d’une autre. Peut-être qu’un jour ils arriveraient à avoir une relation saine… bon fallait pas trop rêver non plus. Elle voyait le regard tourmenté de César s’estomper par sa simple présence et ça lui faisait du bien, elle ne croyait pas pouvoir se passer de cet effet un jour, qui lui plaisait tellement. De savoir qu’elle arrivait à avoir ce pouvoir sur quelqu’un, ça la satisfaisait dans son ego, dans sa façon de se voir comme une femme fatale qui pouvoir avoir ce qu’elle désirait juste parce qu’elle claquait des doigts. “Ouf… je vois que tu as beaucoup de modestie maintenant.” Elle rigolait un peu, Louve n’était jamais vraiment parvenu à ne plus parler à César, elle ne se mentait pas à elle-même non plus. “Mais bon, tu ne sembles pas pouvoir te passer d’elle non plus hein” Elle lui avait servi ça avec un clin d’oeil, après tout, quand tu réussis à briser un mariage ainsi et garder contact avec l’homme a qui tu as brisé le coeur, clairement il ne peut se passer de toi et Louve le savait très bien. Le décor de l’appartement n'appartient pas vraiment à Louve, mais bien à Soren qui préférait le minimalisme à l’extravagance, le justifiant en disant qu’il voulait que la seule chose qui sorte du lot soit Louve. La belle brune pourrait bien lui donner ça, il l’aimait vraiment. Elle aussi au fond, elle l’aimait vraiment, ce n’était pas le manque d’amour qui ternissait cette relation, enfin, c’était pour une thérapie ultérieur que Louve garderait tout ça. “Ahha, j’ai essayé avec un mec plus jeune, faut croire que c’est plus compliqué qu’il paraît. Puis ce n’est pas comme si je n’aimais pas mon mari.” Elle avait essayé d’y croire avec César, honnêtement, mais avec lui il manquerait aussi quelque chose, comme il manque quelque chose avec Soren, la combinaison des deux semblaient parfaites aux yeux de Louve, un pour l’amour, un pour la passion tout simplement. “Boff la vaisselle, on a des femmes de ménages tu sais” Louve ne manquait pas d’argent, surtout à cause de Soren. Elle prit la bouteille des mains de César, effleurant doucement ses mains et versa du liquide dans chaque verre. “ Bien mieux ainsi, on a l’air beaucoup plus sophistiqué.” Ça faisait bien moins soulons aussi. “Alors, tu m’as toujours pas répondu, qu’est-ce qui t’amène ici ? À sonner chez moi, tu prends un risque” Elle se fichait bien du risque, Louve, mais elle était bien curieuse de savoir ce qui l’amenait comme ça, alors que César lui, n’avait jamais pris ce genre de risque et d’attitude.
@César Delarche

_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
César Delarche
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 19/12/2018
› messages : 42
› points : 145
› age : trente-quatre ans
› work/studies : Je suis un filc, métier banal pour un mec banal.
› address : 0805 Schmall Woolen Hill viens je t'offrirai peut-être un café.


MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Mer 26 Déc - 11:42

What goes around, comes around
@Louve Weasley

Ah oui elle s’y met aussi ? Je ris à sa réflexion avant d’enchainer. « Disons que j’aime les interdits ! » J’allais tout de même pas aller dans son sens et lui dire qu’elle peut me manquer, parfois… souvent. Non faut pas rêver non plus. Puis elle le sait de toute façon, elle sait depuis bien trop longtemps le pouvoir qu’elle a sur moi. Rien que ma présence après avoir foutu en l’air ce qui aurait pu être ma vie prouve à quel point elle m’est indispensable. Louve ce n’est ni une simple amie, ni une maîtresse quelconque, encore moins ma femme, mais elle fait partie de mon univers. C’est le pôle sud de ma vie, pour tous il est inexistant car inexploitable, pourtant sans lui je suis déséquilibré. Un continent reclus et pourtant connu de tous. Elle est l’équilibre du désordre. Un joyeux bordel. Mon regard parcours son intérieur j’ironise et pourtant quelque part je l’envie. Elle a ce que je n’ai pas su construire. Les enfants, moi je m’en fous, je n’y ai même jamais vraiment réfléchi, mais un endroit où quelqu’un vous attend… oui c’est ça dont j’aurais voulu moi aussi. Durant un court laps de temps je vois Iris riant au milieu de ce salon désert. Puis d’ailleurs je réponds quoi à Iris si elle en vient à me poser la question ? Louve est toujours présente dans ma vie, alors que de nous deux j’en ai fait une croix depuis ton départ. Je ne suis pas certain que ce soit la meilleure des réponses pourtant il va m’en falloir une et c’est de loin la plus honnête… Je secoue légèrement la tête comme pour revenir sur terre. « Tu serais moins chiante, ça aurait peut-être facilité les choses… » oui j’ose… j’ose tout avec Louve… Après tout c’est bien de moi dont elle faisait allusion non ? « Il n’y a que les vieux qui sont contents de trouver une jeune fougueuse, ça leur rappel leur jeunesse... » un large sourire se dessine sur mon visage alors que je lui fais face. Son mari n’est pas si vieux que cela, puis ça fait une paire d’année qu’ils sont ensemble aujourd’hui. Louve a un caractère de merde, c’est certain, mais moi je ne suis pas mieux. Nous deux, ça ne peut pas coller. C’est comme deux aimants que se rencontre sur la face positive, ça se repousse. On est un peu comme ça je crois. J’attrape le verre qu’elle me sert. Un verre, une bouteille, le résultat est le même, l’alcool fera le même travail quel qu’en soit le contenant. « Ça paye bien DRH, ça parle de sophistication et de femme de ménage… T’a pas une place ? » Je ris en portant le verre à la bouche, puis à sa dernière question mon sourire disparaît, oui j’ai pas envie d’en parler c’est pour ça que je suis venu chez-elle d’ailleurs. « Il pleut à en choper une pneumonie et tu habites vachement plus prêt du commissariat que moi. Ca évitera d’envoyer un arrêt à la DRH demain. Je fais ça pour toi… » Je souris presque fier de ma pirouette qui ne tiendrait pas debout deux minutes. Oui pour un flic c’est con de pas tenir devant un interrogatoire, faudrait pas que je passe de l’autre côté un jour. « Un risque ? » Je m’approche doucement d’elle, je porte mes lèvres à son oreille murmurant « Il n’y a que toi que toi qui prend des risques… » Je me décale pour lui refaire face en esquissant un léger clin d’œil. Dois-je lui rappeler que personne ne m’attend ? Pourtant elle le sait mieux que personne.

_________________
through a static scream



anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louve Weasley
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/12/2018
› messages : 30
› points : 128
› age : 33 ans
› work/studies : DRH de la police


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Jeu 27 Déc - 4:55


What goes around, comes around

Ils sont probablement fous ces deux-là à croire que faire la même chose encore et encore donnera peut-être de nouveau résultat. « Ah ça je sais bien que tu les aimes! » Elle aussi, il fallait l’avouer. En fait, Louve était une amoureuse du risque, du thrill, de l’adrénaline qui coulait dans ses veines. César est son plus grand risque, sa première tricherie, mais surtout celle qui dur et qui dur sans jamais savoir comment s’arrêter. Louve a arrêté de croire qu’elle pourrait y mettre fin un jour, de même qu’elle a arrêté de croire, comme elle le faisait à une autre époque, que leur histoire pourrait donner plus, qu’ils pourraient fonctionner d’une manière plus saine, plus simple, plus vraie. La belle brune se satisfait de ce combo, époux-amant qui semble parfaitement fonctionner pour elle, comme si une seule et unique personne ne pourrait jamais vraiment la satisfaire à 100%. « Ouf y a pas que moi de chiante ici, il faudrait l’admettre aussi hein! » Elle y avait cru, vraiment, à une certaine époque, une époque lointaine. En y pensant, ça la faisait même sourire de s’imaginer si naïve. « Fait attention, un jour c’est toi qui auras peut-être besoin de ce regain de jeunesse » Louve se trouvait bien drôle, en même temps, elle espérait tout de même ne jamais être remplacé. Malgré leur incompatibilité et leur si grande ressemblance à la fois, elle se voyait mal abandonner cette relation, surtout pas au profit d’une relation que César aurait avec une autre. Il fallait tout de même noter qu’à ce jour, Louve était marié depuis près de 13 ans, un miracle pour certains, même pour elle. César accepta son verre et fit presque cracher la gorgée de Louve qui éclata de rire. « J’ai marié vieux, mais j’ai marié plus riche aussi, j’ne suis pas si bête. » S’en joint un clin d’œil, rien de bien vrai au final, enfin, oui. Louve avait effectivement mariée plus rien, mais ce n’était certainement pas la raison de son mariage. Enfin, le beau brun évita sa question, Louve en déduit qu’il n’était pas ici pour ce confier – ce qui n’arrivait pas moment – mais bien pour oublier, peu importe ce qui venait de ça, passer dans sa vie. « Oh pour moi, j’suis si touchée de me voir épargner un peu de paperasse! » Elle préférait jouer son jeu, s’il voulait parler, il le ferait, au final, Louve savait qu’il finissait toujours pas dire ce qu’il avait dire. Si elle était une menteuse professionnelle avec son mari, César avait toujours été – parfois brutalement – sincère avec elle et vice versa. Il était tout près d’elle à murmurer à son oreille, comme s’ils étaient de nouveaux amants, ça la faisait sourire. « Peut-être, mais ce n’est pas moi qui cogne chez une femme mariée sans savoir si son mari est présent. » Il est seul, probablement – surtout – à cause d’elle, mais il peut quand même se faire éclater la gueule par un mari jaloux, quoique Louve serait bien surprise de voir autant de passion chez Soren. « Alors mon très cher César… » Louve s’était approcher, plongeant ses grands yeux bleus dans ceux de César. « Que puis-je pour toi ce soir ? Des biscuits ? Netflix ? Autres ? » Ses lèvres frôlaient presque les siennes, elle aimait le jeu, l’amusement qu’elle avait avec César, elle ne l’avait pas avec d’autres.
@César Delarche

_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
César Delarche
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 19/12/2018
› messages : 42
› points : 145
› age : trente-quatre ans
› work/studies : Je suis un filc, métier banal pour un mec banal.
› address : 0805 Schmall Woolen Hill viens je t'offrirai peut-être un café.


MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Jeu 27 Déc - 11:40

What goes around, comes around
@Louve Weasley

 « Admettre quoi ? Que tu es la seule chiante ici ? Volontiers… » Chiante n’est pas vraiment le terme approprié pour décrire Louve, disons qu’elle sait ce qu’elle veut… Ca a du bon, mais ça la rend aussi parfois invivable, insupportable, imprévisible. Oui j’en connais un autre, mais je ne suis pas là pour me tirer une balle dans le pied, faut pas déconner.  Sa réflexion me fit rire puis je reprends un air sérieux la détaillant des pieds à la tête, en grimaçant légèrement « Je dois avouer que j’y songeais justement, mon officieuse commence à prendre de l’âge… » Pourquoi tendre le bâton pour se faire battre ? Je n’y avais jamais songé sous cette forme là, mais au final ma vie tourne autour d’elle depuis des années. Certes il m’arrive de m’amuser, mais j’en reviens toujours à la belle brune. Louve est mon officielle officieuse. Voyez à quel point une femme peut-être fourbe… Elle a sa vie et moi je n’ai qu’elle et tout ça par sa faute, oui bon un peu de la mienne aussi mais là n’est pas le sujet, et pourtant je ne cesse de la chercher. Je crois que je vais finir par m’infliger une thérapie. « Mme Weasley n’a que des qualités, chiante, fourbe, vénale… il a décroché le gros lot ton vieux… » Je lui souris largement, c’est très réducteur lorsqu’on la connait réellement mais c’est elle qui en joue. Son mari je ne le plains pas, faut avouer que de ne rien voir pendant autant d’année il faut ne pas y  mettre beaucoup du sien quand même. Je ne suis pas le mec le plus discret au monde, même sans le vouloir je peux me faire griller. Ca fait plus de dix ans que je fréquente Louve, je ne suis surement pas le seul en plus. Et lui ne se contente que d’être l’époux aimant ? Pour moi que ça Iris m’a planté devant l’autel, toute personne normal aurait fait la même chose. Et lui il se contente de l’aimer ? J’ai toujours trouvé ça étrange, mais je m’en fous sa place je n’en veux pas je préfère de loin la mienne. « D’accord, mais ce n’est plus mon mariage qui est en péril… le mien a pris l’eau il y a bien longtemps… le tien n’a fait que virevolter jusqu’à présent… ». Je risquais quoi en tombant sur son mari ? Un coup de poing ? Je crois qu’au bout de dix ans je mérite au moins ça. Elle par-contre risque son mariage et tout ce qui va avec… « si il vient à le découvrir faudra débaucher la femme de ménage, t’en pis pour la sophistication… ». Je lui souris ce n’est pas une menace, je m’en fous et elle le sait, si j’avais voulu foutre en l’air son mariage je l’aurais fait il y a bien longtemps. Elle le fera toute seule un jour ou l’autre, on le sait très bien tous les deux avec le refus de Soren de lui offrir le fait d’être mère, elle finira par partir d’elle-même. Son visage se rapproche du mien et je m’enfonce dans l’infini de son regard. Je ne touche plus sol, me voilà parti sur d’autres rives. Son souffle s’éteint sur mes lèvres « Quels seraient les autres possibilités qui s'offrent à moi ? » je lui souris largement posant une main sur sa joue dégageant avec mon index l’une de ses mèches de cheveux. Je n’ai qu’une envie c’est de scellé mes lèvres aux siennes mais non sans l’entendre dire… moi aussi j’aime jouer.

_________________
through a static scream



anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louve Weasley
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/12/2018
› messages : 30
› points : 128
› age : 33 ans
› work/studies : DRH de la police


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Dim 30 Déc - 19:19


What goes around, comes around

Louve ne faisait pas vraiment de cas qu’on l’a trouve chiante, surtout si ça venait de César, s’il ne faisait que la trouver chiante, il ne serait pas rester 10 ans après qu’elle ait brisé son mariage. Louve apparaissait chiante, dure et ma foie simplement difficile à vivre, mais Louve était aussi brillante et empathique. Elle était perceptive, elle lisait les gens sans aucune effort, elle savait aussi bien les rassurer que les emmerder si elle le souhaitait. Louve était une femme d’ambition, de carrière, de pouvoir, elle savait ce qu’elle voulait, ce qui la rendait oui chiante, mais aussi particulièrement charismatique et attirante. “Je dois pas être si chiante que ça, après 10 ans quand même tu ne serais pas rester aussi longtemps non ?” Et peut-être avaient-ils même un autre 10 ans qui sait ? “Ahah, mais t’as jamais su te tenir bien loin d’elle, je ne m’inquiète pas trop pour sa position dans ta vie” Elle aussi revenait toujours à César, elle allait ailleurs, elle allait avec son mari, mais finalement, elle finissait toujours à revenir vers César un jour ou l’autre. “ Je n’ai jamais entendu mon mari ce plaindre pourtant, mon amant lui par exemple ouff, mais quel plaignard.” Étrangement le trompé ne se plaignait jamais, il aimait sa femme, sa femme l’aimait. Ils ne se compliquaient pas la vie, peut-être était-ce la raison de leur mariage manqué aussi, une simple platitude routinière. “Je ne crois pas que mon mariage soit en péril non plus, mon mariage est simple, routinier… ce qui a de plus normal.” et Louve avait tout de même cette impression que Soren savait à quelque part qu’elle en voyait d’autres. “Oh lala je ne perdrai jamais la femme de ménage” Louve éclata de rire, la femme de ménage était un de ses luxes préférés. Puis, elle faisait quand même pas mal d’argent elle-même. En fait, Louve était bien curieuse de voir ce que serait la réaction de son mari s’il en venait à découvrir son affaire avec César. Puis, autant elle n’arrivait pas à lâcher César, autant elle n’arrivait pas non plus à quitter Soren, un beau paradoxe. Enfin, elle préférait bien vivre dans l’instant présent, et l’instant présent était chaud. Sa proximité avec César lui rappelait pourquoi elle ne le lâchait jamais, pourquoi elle allait toujours vers lui au final. Ses lèvres frôlaient presque celles de son amant, elle sentait ses doigts sur sa peau. “Clairement tu n’es pas venu pour des biscuits et du lait...” Elle laissa ses lèvres se déposer doucement sur celle de César, comme une bonne vieille habitude, simplement. Louve a toujours aimé le jeu avec César, les départs en lenteur qui finissait toujours par des folies, par du jeu plus rapide, des montagnes russes comme elle les aimait.
@César Delarche

_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
César Delarche
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 19/12/2018
› messages : 42
› points : 145
› age : trente-quatre ans
› work/studies : Je suis un filc, métier banal pour un mec banal.
› address : 0805 Schmall Woolen Hill viens je t'offrirai peut-être un café.


MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Mer 2 Jan - 15:48

What goes around, comes around
@Louve Weasley

  Sa remarque m’arrache un rire. « Ah ça c’est certain, je t’aurais donné 10 minutes ! » je lui fais un léger clin d’œil, c’est de l’humour ni plus ni moins, mais elle comme moi savons que de toute façon nous deux ça n’aurait jamais pu coller réellement. Notre situation actuelle nous convient parfaitement. Avoir Louve me permet d’avoir un point d’amarrage, mais ne pas avoir d’attache. Je ne veux plus connaitre l’amour. Iris avait suffi à nourrir mon cœur, je n’ai pas grand-chose à offrir à une femme. Je n’aime pas avoir un lien, j’aime ma liberté finalement. Le mariage aurait été surement une belle connerie. Je ne suis certainement pas fait pour ça. Merci Louve… On se rassure comme on le peut. En plus elle marque un point… Je n’ai jamais su me tenir bien loin d’elle, le drame de ma vie en soit. Je lui fis un large sourire haussant légèrement de l’épaule. Ca fait bien longtemps que j’ai capitulé elle a gagné elle est encore présente et dès que j’ai besoin de réconfort, pas seulement sexuel, c’est vers elle que je me tourne. On forme un couple bien étrange finalement. Une sorte de ménage à trois, sans que personne ne s’en rende réellement compte. L’impression subite d’être le héro d’un roman de William Somerset Maugham… Deux hommes, une femme, une fin jamais très heureuse pour aucun des trois. Il faut que je trouve le moyen de me détacher de Louve…  « Pourquoi te compliquer la vie avec un plaignard, lorsqu’on a un mari si… parfait ? » Mon air était devenu plus sérieux, après tout c’est vrai ? Pourquoi cherche-t-elle à se compliquer la vie ? C’est vrai je n’ai rien à lui apporté de toute façon. « Jusqu’au jour où s’est lui qui m’ouvrira la porte. Un jour ça sera peut-être à toi de faire un choix. » Je lui souris, même-ci je sais que le choix sera vite fait. L’alcool doit commencer à faire son effet doucement. « Il ne te comblera jamais de toute façon, la routine ce n’est pas vraiment ton truc… » Mon ton était devenu sérieux, pourtant je n’avais en rien envie d’entrer dans le débat sur la vie de Louve, j’étais juste venu oublier la mienne pour quelques heures. Mais étrangement reporter toute notre attention sur son couple, me faisait oublier Iris. L’idée qu’un jour Louve pourrait tout perdre à mon tour, me faisait oublier tout ce que j’avais moi-même perdu. C’est étrange comme sentiment. Nos lèvres se rapprochent dangereusement avant de se sceller en un baiser. Ma main passe dans son dos et sa remarque me fait rire « Et cela te surprend ? » Mes yeux se perdent dans le bleu profond des siens. Elle me fait perdre pied et elle le sait. Pourtant je ne sais trop pourquoi, le visage d’Iris réapparait. Au milieu de son regard océan sur un rocher en pleine tempête Iris demeure. Je ferme brièvement les yeux, approchant mes lèvres de celles de Louve comme pour me convaincre d’un mirage. C’est moi qui le provoqué et pourtant je n’arrive pas à m’en détacher merde ! « Louve je suis désolé… » Je me détache d’elle, un peu brusquement peut être. « L’alcool doit me monter à la tête. » J’avais à peine bu l’équivalent de deux verres, vois trois tous au plus. Je tiens bien mieux la distance normalement. « C’était une mauvaise idée de venir… »J’esquisse un bref sourire, je ferais bien mieux de rentrer. Mais bordel qu’est-ce qui me prend ?

_________________
through a static scream



anaphore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Louve Weasley
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/12/2018
› messages : 30
› points : 128
› age : 33 ans
› work/studies : DRH de la police


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   Jeu 3 Jan - 19:50


What goes around, comes around

Un jeu César et Louve ? Peut-être, peut-être n’était-ce qu’un jeu ? Que de l’amusement ? Mais Louve n’arrivait pas à s’en convaincre. Ils s’aimaient étrangement, ils n’étaient pas en amour, il n’y avait aucun doute ni d’un côté, ni de l’autre, mais jamais ils n’auraient fonctionnés non plus, étrangement. Peut-être que si Louve avait abandonné César son mariage aurait mieux fonctionné, peut-être que si elle avait mis autant d’effort avec Soren, qu’avec ses cachotteries avec César, elle aurait réussi à le convaincre de sortir de la routine, d’avoir un enfant, mais elle n’avait jamais vraiment essayé non plus. Pourtant, elle n’était pas vraiment insatisfaite de sa situation non plus, à l’exception de ne jamais être devenue mère, quoiqu’elle eût été enceinte pendant 10 semaines, le reste de sa relation, complexe, lui faisait plaisir. Étrange, oui, elle devrait se trouver un bien bon psy! “Oh parfait j’irais pas jusque là, mais il est pas si mal mon mari, je l’aime bien même!” Elle aime Soren, mais n’est surement plus en amour avec lui, elle est en amour avec l’idée d’être amoureuse de Soren, mais sans plus. “ Et on verra ce jour là, en attendant j’ai pas trop besoin de me poser la question” Louve n’était pas si certaine du choix qu’elle ferait, elle aime Soren, elle a quelque chose de bien avec lui, mais elle savait vraiment que jamais il ne serait suffisant…”Oh voilà César qui analyse mon mariage” Elle sourait doucement, ce n’était pas comme s'ils n’en avaient jamais parlé. “Tu me surprends toujours un peu” Louve aimait le jeu avec César, ses lèvres si proches, en même temps, César et elle étaient plus qu’un jeu de jambes en l’air, ils étaient proches. César savait tout de Louve et elle se plaisait à croire qu’elle en savait beaucoup sur lui aussi. Cette lueur qui traversait son regard alors qu’elle croyait qu’il irait plus loin, qu’elle aurait une soirée un peu plus chaude que prévu, elle avait déjà vu cette lueur et elle ne pu penser qu’à une seule personne qui avait cet effet sur César. Louve pourtant avait du mal à y croire, elle serait revenue ? César qui se détachait confirmer un peu ces doutes, mais elle n’avait pas trop envie d’en parler non plus… “ L’alcool n’y est surement pas pour grand chose César… on a bus plus, bu moins et faire bien plus que ça. Personne n’a te forcé à venir…” Elle prit une gorgée dans son verre en essayant de décider comment elle tournerait toute cette situation. “ Alors, t’es venu pourquoi ? Si t’es pas là pour les biscuits, ni pour moi, tu veux quoi ? Parce que je tu sais que je peux écouter aussi, pas juste te faire oublier tes tourments…” Ils était plus qu’un plan cul, plus que des amis, rien de fixe, rien avec un nom, juste quelque chose d’assez fort et étrange.
@César Delarche

_________________
above the clouds.
Milles Rêves en moi font de douces brûlures.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (+César) What goes around, comes around   

Revenir en haut Aller en bas
 
(+César) What goes around, comes around
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Dirty Folks :: Hillsboro, Maine :: Downtown-
Sauter vers: