bienvenue sur our dirty folks
hillsboro vous ouvre ses portes
navigation rapide : VERSION 3 | SUIVI DE l'INTRIGUE | L'INTEGRATION

Partagez | 
 

 (OCTAVIA) + it's not possible.

Aller en bas 
avatar
Alekseï Zakhraov
gros bras musclés tatoués + super beau gosse.
***
› in Hillsboro since : 24/11/2018
› messages : 86
› points : 217
› age : Alek s'approche doucement mais surement de la trentaine, cela ne le dérange pas, il profite de sa vie pleinement.
› work/studies : Il est sous couverture, il travaille en tant que tatoueur à son compte. Mais sinon, il est le fils du dirigeant de la mafia russe, donc pour faire sim
› address : Alek loue pour le moment un grand appartement au centre-ville.


MessageSujet: (OCTAVIA) + it's not possible.   Dim 30 Déc - 22:13

Tu avais pris quelques jours histoire de souffler et de profiter également des fêtes. Tu avais passé ça avec des amis, car ta famille était bien trop loin et tu n’avais pas l’envie de faire l’aller-retour. La Russie te manquait, plus que tu ne le pensais, mais tu n’avais pas le choix, ta mission était bien loin d’être terminée. Ce matin, ton réveil sonna, tu te levas avec difficulté, mais tu avais des rendez-vous pour des retouches, mais également pour des tatouages, tu devais te bouger, ton premier rendez-vous avait lieu dans un peu plus d’une heure. Par chance, tu n’habitais pas loin de ton shop, tu te levas, enclenchant directement la musique pour te réveiller. Tu pris rapidement une douche, de l’eau chaude sur ton corps, laissant l’eau couler le long de tes muscles, qu’est-ce que ça pouvait faire du bien. Tu aurais plus de temps, tu resterais bien plus longtemps dans cette douche. Un léger soupire s’échappa de ta bouche, tu te brossas les dents, séchas rapidement tes cheveux pour les coiffer en moins de deux secondes. Tu enfilas rapidement un sweat assez large pour être à l’aise ainsi qu’un cargo de couleur beige. Des Adidas à tes pieds, tu étais prêt pour te rendre à ton shop. Attrapant au passage tes papiers et tes clés de voiture ainsi qu’une pomme et une bouteille d’eau. Pas le temps de déjeuner, tu descendais les marches deux à deux, montant rapidement dans ta voiture et roulas jusqu’à ton local. Tu ouvris les volets, mis la musique en route, tu commençais à préparer ce qu’il te fallait pour ton rendez-vous. Une bonne journée, tu enchainais les rendez-vous, prenant même pas le temps de manger. Tu n’avais pas vu le temps passer, c’est seulement une fois ton dernier rendez-vous terminé que tu compris que ta journée n’allait pas tarder à se terminer. La nuit n’allait pas tarder à tomber, mais tu allais rester encore un peu au shop pour avancer sur des dessins. Tu t’installas derrière ton comptoir, commençant à te pencher sur un gros projet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Octavia Zirkov
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 07/01/2019
› messages : 11
› points : 43
› age : 28 ans


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   Mer 9 Jan - 11:10


   
   

   
it's not possible.

   

   
Debout de l'autre côté de la rue, est ce que c'était une bonne idée de rester là? Il était là en train de travailler et pourtant je n'osais pas aller le voir, la peur m'envahissait, l'angoisse aussi, mais surtout le questionnement. Comment allait-il réagir quand il allait se rendre compte que j'étais encore en vie. Cela faisait un petit moment que je le suivais, j'avais eu beaucoup de mal à remettre la maison sur lui, mais maintenant il était ici et je n'en pouvais plus de rester dans ce silence si pesant. Je me demandais pourquoi il était ici, pourquoi il avait quitté la Russie. J'espérais juste que son père ne lui avait pas fait du mal. Cet homme était un grand malade, il était capable de tuer juste pour protéger son enfant. Depuis toutes ses années je me demandais ce que j'avais bien pu faire pour mériter cela, j'avais toujours été la belle fille parfaite, souriante, avenante, qui rendait son fils heureux, mais non ce n'était jamais assez et maintenant je m'en voulais tellement pour ce que j'avais fait. J'avais bien vu qu'Alek vivait tout seul, dans un sens cela me rassurait qu'il n'ait pas refait sa vie mais dans l'autre sens, cela me prouvait qu'il ne c'était surement pas remis de ma mort. Je devais prendre mon courage à deux , mais cela montrait bien que j'en avais aucun vu que j'étais en face de ce salon depuis maintenant trois heures à attendre que le temps passe et surtout que le moindre petit courage vienne enfin m'atteindre. Je surveillais les allées venue pour être sûr qu'il soit tout seul, je ne voulais pas le perturber face à un client. Je ne savais pas du tout comment il allait réagir. J'attendais quelques minutes que le dernier client soit sortis en surveillant qu'il n'y en ait pas d'autre. Je savais qu'il allait bientôt fermer, c'était le moment où jamais. Je rentrais dans la boutique hésitante, il était là penché surement en train de dessiner. J'avais toujours aimé le voir dessiner, il avait un don. Je restais silencieuse en le regardant travailler, combien de voit je l'avais observé alors qu'il dessinait son prochain tatouage. "Bonsoir Alek." Voilà je ne pouvais plus faire machine arrière, c'était le grand jour et je verrais comment il allait réagir.



   
panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alekseï Zakhraov
gros bras musclés tatoués + super beau gosse.
***
› in Hillsboro since : 24/11/2018
› messages : 86
› points : 217
› age : Alek s'approche doucement mais surement de la trentaine, cela ne le dérange pas, il profite de sa vie pleinement.
› work/studies : Il est sous couverture, il travaille en tant que tatoueur à son compte. Mais sinon, il est le fils du dirigeant de la mafia russe, donc pour faire sim
› address : Alek loue pour le moment un grand appartement au centre-ville.


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   Jeu 10 Jan - 18:25

Journée comme tu aimais, tu n’avais pas grand chose à faire, à part tatouer tu ne faisais pas grand chose. Ce soir en rentrant, tu allais te faire chauffer ton repas et te poser devant un film. Tu n’avais rien d’autre à faire, tes potes n’étaient pas disponibles, d’ailleurs la plupart avaient pris la route pour partir en vacance ou pour le boulot. Autant que tu t’avances dans ton travail pour proposer tes dessins aux clients le plus rapidement possible et pouvoir caler un rendez-vous. C’est pourquoi, après ton dernier client, tu avais décidé d’augmenter un peu le long de la musique et tu t’étais plongé dans tes dessins. Tu ne faisais pas réellement attention aux personnes qui pouvaient entrer dans ton shop. En même temps, ils n’avaient qu’à venait jusqu’a ton bureau pour te parler. Ce projet dont une jeune femme t’avait fait part, t’inspirait énormément. Des nombreuses idées venaient et c’est pour ça que tu essayais de regrouper tout ça, pour faire quelque chose de propre. Finalement, tu entendis la porte se refermer doucement, comprenant qu’une personne était rentrée. Des fois, tu devrais penser à fermer ton shop le temps que tu dessines, tu décidas de lever les yeux de ton dessin vers la personne au même moment ou elle se mit à te parler. Alek, une personne qui te connaissait pour te surnommer ainsi, une voix que to connaissais également, mais c’était juste impossible. Pourtant, elle était là, face à toi, tu eu un léger sursaut de recule. Te levant de ta chaise, posant tes crayons sur ton bureau. « Ce n’est pas possible. » finissais-tu par dire, difficilement. Ton coeur serré, ta gorge serrée « Tu es morte, dans cette voiture. » tu n’arrivais pas à penser, tu revoyais en permanence cette voiture en train de cramer, ce corps totalement calciné. Non ce n’était pas elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Octavia Zirkov
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 07/01/2019
› messages : 11
› points : 43
› age : 28 ans


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   Jeu 10 Jan - 23:11


   
   

   
it's not possible.

   

   
Mais qu'est-ce que je faisais là, est ce que c'était une bonne idée, comment allait-il réagir? Bien ou mal? Tellement de questions qui se bousculaient dans ma tête. Mais maintenant je ne pouvais plus faire marche arrière, j'entendais la porte se refermer et surtout je le voyais en face de moi. Il était là posé en train de dessiner alors qu'il ne s'attendait pas du tout à ce que sa vie change d'un coup. Je sais bien que cela allait être un choc pour lui alors que pour moi c'était le contraire, cela faisait un petit moment que je le suivais et donc que je le voyais évoluer dans sa vie. Mais je ne sais pas ce qui était le plus dur, vivre loin de l'homme qu'on aime alors qu'il semblait si près de nous, mais devoir se cacher sans pouvoir lui parler, ou vivre sans la femme qu'on aimait, mais la croire morte donc pouvoir faire son deuil . Les deux situations étaient vraiment compliquées en soi mais maintenant j'allais devoir faire face à mes actes, même si en soit je n'avais jamais voulu ce qui était arrivé, je devais lui parler, mais comment trouver les mots, les bons surtout. Après un silence, enfin un son venait sortir de ma bouche, une voix qui semblait si stressée et oui ça se lisait sur mon visage. Puis le sien venait se relever vers moi, un sursaut tout à fait normal et moi qui n'osait plus bouger alors que mon subconscient voulait le prendre dans mes bras, l'embrasser, lui dire que plus jamais je ne partirais, mais non, je ne bougeais plus, figé dans le temps. " Alek... Je peux...Je peux tout expliquer. " Je m'avançais vers lui doucement et tellement hésitante, je comprenais bien qu'il ne voulait pas croire que j'étais en vie et c'était normal. Je ne pouvais pas lui dire que c'était à cause de son père, il aurait des envies de vengeance et si j'avais fait tout ça, c'était pour le sauver. " Je suis tellement désolé, pardonne-moi, je n'ai pas eu le choix. " Maintenant j'attendais sa réaction.




   
panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alekseï Zakhraov
gros bras musclés tatoués + super beau gosse.
***
› in Hillsboro since : 24/11/2018
› messages : 86
› points : 217
› age : Alek s'approche doucement mais surement de la trentaine, cela ne le dérange pas, il profite de sa vie pleinement.
› work/studies : Il est sous couverture, il travaille en tant que tatoueur à son compte. Mais sinon, il est le fils du dirigeant de la mafia russe, donc pour faire sim
› address : Alek loue pour le moment un grand appartement au centre-ville.


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   Ven 11 Jan - 10:24

Tu ne pouvais pas faire semblant, non, cela faisait des mois et des mois que tu n’en dormais plus et que tu avais décidé de te barrer. Non, tu souffrais à cause de cette perte, tu n’arrivais pas à t’en remettre et voilà qu’elle était là devant toi, tu ne pleurais qu’une fois en-dessous de la douche, à l’abris des regards indiscrets et surtout loins des oreilles qui trainaient partout. Même lors de l’enterrement, tu étais resté de marbre, le regard dans le vide, loin de la réalité. Tu n’as jamais pu tourner la page, faire le deuil et te lancer dans une nouvelle vie, ce n’était juste pas possible. Pour toi, tu étais à jamais pour elle et tu ne te voyais pas avec une autre femme. Mais là, tout changeait, elle était debout devant toi. En forme, toujours aussi belle, aussi merveilleuse. Ce n’était juste pas compréhensible, elle s’était bien foutu de ta gueule et clairement, elle n’avait pas pu faire ça seule, elle était avec un autre homme, elle n’avait pas trouvé d’autre solution pour s’enfuir peut-être? Des centaines de questions se faufilaient dans ton cerveau à te faire péter un plombs. C’est ce qui se passa, l’excès de colère allait exploser, par chance tu étais dans ton shop et tu ne pouvais pas faire le con de peur de tout foutre en l’air, ta réputation et surtout ta couverture. « Tu t’es bien foutu de ma gueule. » lâchais-tu froidement en haussant le ton, elle ne t’avait certainement jamais vu ainsi. Tu ne t’étais jamais énervé ou montré violent devant elle, mais c’était avant, tu avais bien changé. « Je ne pourrais jamais te pardonner. On a toujours le choix dans la vie et tu as fait ce choix. » tu tapas le poing sur ton bureau « Dégage d’ici. » tu n’arrivais même pas à prononcer son prénom. Ton regard ne la lâchais pas d’une seconde, c’était impossible, et pourtant si elle était belle et bien là, tu n’avais pas fumé, ni même bu, tu étais lucide et totalement là. Un léger soupir sorti de ta bouche, baissant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Octavia Zirkov
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 07/01/2019
› messages : 11
› points : 43
› age : 28 ans


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   Ven 11 Jan - 20:49


   
   

   
it's not possible.

   

   
Avant de venir le voir j'avais imaginé tellement de scénario mais maintenant qu'il était en face de moi c'était tout autre chose. Soit il le prenait bien, soit il s'énervait et ça, ça me faisait peur. Je voulais tellement lui expliquer pourquoi j'étais partis, si je lui disais que son père m'avait menacé, que je ne voulais pas qu'il s'en mêle, tout de suite il me croirait et me pardonnerait surement. Mais là c'était différent, je ne pouvais pas lui parler de ça, je sais que tout de suite il ira demander des explications à son père et je ne voulais surtout pas qu'il ait des soucis et surtout je risquais d'en avoir aussi. Je ne savais pas du tout comment j'allais faire, je venais m'excuser mais tout de suite son regard changeait et malheureusement pas en bien. De l'homme surpris il était devenu tellement froid dans ses paroles. " Alek non... Jamais..." Comment pouvait-il croire que je m'étais moqué de lui, jamais je n'aurais pu le tromper je tenais tellement à lui. C'était le seul homme que j'aimais et pendant ce long moment d'absence aucune personne n'aurait pu prendre sa place. Et voilà que ses mots devenaient encore plus froids et violents, jamais il ne me pardonnerait, je sentais mon coeur se serrer, ça me faisait tellement mal. Je venais sursauter en faisant un pas en arrière quand il venait taper contre le bureau. Je ne l'avais jamais vu comme ça, jamais et ça me faisait peur. Est-ce qu'il pouvait être aussi violent que son père? Je ne sais pas pourquoi, mais c'était la première fois que je ressentais une telle peur. Je sentais les larmes me monter aux yeux, j'essayais de me retenir. Je voulais tellement lui expliquer, surtout quand il agissait ainsi. " Alek je ne me suis pas foutu de gueules... Je n'ai pas eu le choix, si tu connaissais la vérité tu comprendrais. " Mais si je le lui cachais jamais il ne me ferait à nouveau confiance. Je passais une main sur mon visage, je pensais tellement que ça m'en donnait mal au crâne. " J'ai fait ça pour ... Pour te protéger" Je soupirais, je voyais qu'il était tellement en colère , il ne me croirait surement pas. Je reculais jusqu'à la porte prête à partir.




   
panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alekseï Zakhraov
gros bras musclés tatoués + super beau gosse.
***
› in Hillsboro since : 24/11/2018
› messages : 86
› points : 217
› age : Alek s'approche doucement mais surement de la trentaine, cela ne le dérange pas, il profite de sa vie pleinement.
› work/studies : Il est sous couverture, il travaille en tant que tatoueur à son compte. Mais sinon, il est le fils du dirigeant de la mafia russe, donc pour faire sim
› address : Alek loue pour le moment un grand appartement au centre-ville.


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   Ven 11 Jan - 21:19

Tu entrais dans une colère noire, sombre, chose qui t’arrivait très rarement et quand cela se passait c’était qu’une chose se passait plutôt mal lors d’une négociation ou autre. Finalement, cette femme arrivait à te rendre dingue, auparavant elle te rendait dingue dans le sens de l’amour, mais cette fois-ci c’était plutôt négatif. Elle ne marquait pas des points, elle n’en marquerait certainement pas. Elle avait beau avoir toutes les excuses du monde, tu ne pensais pas pouvoir lui pardonner. En même temps, qui pouvait pardonner une chose telle que celle-ci, se faire passer pour morte alors que son homme l’aimait plus que tout au monde et qu’il était prêt à crever pour elle, la demander en mariage et fonder une famille. Toi, tu étais prêt à mettre ta vie en péril pour elle, à mettre tout de ôté pour vivre une vie paisible avec elle. Ton coeur se serra, car tu te rendrais compte de ce que tu lui disais et de la méchanceté dont tu faisais part, à cette femme que tu aimais tant. Un léger soupir sorti de ta bouche, tu te pinças les lèvres. « Tu n’as qu’a me l’expliquer cette vérité, si tu veux avoir une chance que je te pardonne un jour. » Finalement tu lâchas ces mots, sans même vraiment y croire car pour toi rien ne pouvait expliquer ce qu’elle avait fait, loin de savoir finalement la vérité de toute cette histoire. Tu venais de taper sur ton bureau dans un excès de colère et tu remarquas qu’elle recula petit à petit et que les larmes montaient. « Tu ne peux pas revenir comme ça dans ma vie, alors que je t’aimais à crever et que j’ai cru que j’allais en crever de ne plus t’avoir près de moi. » c’était bien la première fois que tu avouais ce que tu avais ressenti lors de sa disparition. Te protéger? Personne ne pouvait te protéger, tu étais le seul à pouvoir le faire, c’est pour quoi tu décidas de sortir de ton tiroir et de poser sur le bar une arme « Personne ne pourra me protéger, tu ne connais pas mon travail, tu ne sais pas ce que je suis, tu ne sais pas dans quoi je travaille, personne ne peut me protéger à part moi-même. » juste la pure vérité, en travaillant dans la mafia, il ne fallait pas s’attendre à ce que quelqu’un accourt pour te sauver, loin de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Octavia Zirkov
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 07/01/2019
› messages : 11
› points : 43
› age : 28 ans


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   Sam 12 Jan - 18:58


   
   

   
it's not possible.

   

   
Je n'en revenais pas de voir Alek autant en colère, jamais je n'avais pu le voir dans un tel état et encore moins avec un regard aussi noir. J'avais beau avoir imaginé beaucoup de scénario, maintenant que j'y étais en direct c'était totalement différent. Pour la première fois je venais avoir peur de la réaction d'Alek, il se mettait en colère contre moi et c'était tellement dur de ne pas pouvoir lui expliquer pourquoi j'étais partis, mais non, je ne devais surtout pas le faire. J'avais envie de lui poser tellement de questions, mais je n'y arrivais pas, ça restait bloqué dans ma gorge et surtout se n'était surement par le bon moment. Il voulait que je m'en aille et pourtant je restais figée sur place. "Je ne peux pas te le dire, tu dois juste savoir que j'ai été menacé et toi aussi. Je ne peux pas t'en dire plus..." Déjà j'avais l'impression d'en dire de trop, j'espérais juste qu'il était venu tout seul ici sans son père, je ne voulais pas qu'il soit dans le coin car s'il me voyait ici j'allais avoir de gros soucis et Alek aussi. J'espérais que ses explications allaient lui suffire, mais il ne semblait pas se détendre pour autant, bien au contraire. Et pourtant avant il avait confiance en moi, mais je l'avais trompé, comment pouvait-il me faire à nouveau confiance. "Et moi je t'aime Alek, je t'ai toujours aimé et tu ne peux pas savoir par quoi je passe. Tu crois que c'était facile de voir cette voiture brûlée et toi à côté croyant que j'étais morte? J'étais là, pas loin et pourtant je voulais venir te dire que j'étais en vis, mais je n'ai pas pu... Si tu veux je disparais à nouveau de ta vie..." Même si cela me crèverait le coeur, vivre loin de lui et dans son ombre était ce qui avait de pire. Je ne pouvais pas lui en vouloir, c'était moi qui avais pris ce choix et maintenant je le regrettais, mais ça aurait été horrible d'apprendre sa mort surtout que son père était tellement menaçant, il aurait pu s'en prendre à moi. Je venais lui dire que c'était pour le protéger, mais voilà qu'il sortait une arme et je faisais un pas en arrière. Son père m'avait déjà menacé avec une arme comme quoi il ne plaisantait pas. " Qu'est-ce que tu fais avec une arme Alek? " J'étais inquiète et ça se voyait dans l'intonation de ma voix. Ce qu'il disait m'inquiétait tellement mais dans quoi s'était-il embarqué. " À ce que je vois tu es le seul à pouvoir te protéger, mais méfies-toi des gens qui t'entourre... Moi j'ai voulu te protéger, à toi de me croire ou pas..." Je voulais bien sûr parler de son père, mais je ne voulais pas rentrer dans le détail. Déjà que je me posais beaucoup de questions, mais là c'était pire.




   
panic!attack
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: (OCTAVIA) + it's not possible.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(OCTAVIA) + it's not possible.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» What doesn't kill you make you stronger + Octavia
» Octavia Blake - Terminée
» Rapport de mission d'Octavia
» octavia › (favete linguis)
» Mélina Octavia Ashton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Dirty Folks :: Hillsboro, Maine :: Downtown-
Sauter vers: