Partagez | 
 

 Samailla + You're the only one I see

Aller en bas 
Ailla O’brien
Ailla O’brien
OUR DIRTY INHABITANTS
› arrival date : 31/12/2018
› posts : 77
› age : Ailla à dépassé la trentaine depuis maintenant plusieurs années. Elle a trente-trois ans.
› work/studies : Ailla aime le contact avec les enfants, elle est enseignante dans l'école de Hillsboro.


MessageSujet: Samailla + You're the only one I see   Ven 11 Jan - 21:45

Cela faisait déjà deux semaines que tu avais retrouvé Sam, rien de bien simple puisqu’il fallait que tu te réhabitue à un nouveau lieu, à voir des personnes dès le réveil, vivre en communauté n’était pas ton fort et forcément cela se ressentait. Pourtant, tu essayais de faire de ton mieux, tu avais gardé tes habitudes de sortir avec tes amis ce qui parfois déplaisait à monsieur et cela finissait régulièrement en dispute. Quinze années que tu avais vécu célibataire, sans grande relation, toujours ton propre appartement et là, du jour au lendemain tu devais changer tes habitudes. Tu partais plus tôt pour ton travail étant donné que tu habitais plus loin, tu gardais tes tenues un peu sexy au placard, essayant de rester correcte mais classe par rapport à Sam. En effet, ce n’était pas tous les jours évidents, tu avais fini tôt aujourd’hui le travail, en effet c’était les vacances et les enfants n’étaient pas présents à l’école. Tu avais juste eu une réunion tôt le matin pour revoir les plannings et les futures sorties scolaires. Tu avais rejoins rapidement Sam au QG, tu avais pris directement la direction de sa chambre. Il n’était pas encore là, certainement encore en vadrouille à gauche et à droite. Tu avais pris le temps de prendre une douche, d’enfiler une tenue un peu plus décontractée que ton tailleur. un simple jean troué et retroussé, un t-shirt blanc et tu comptais bien mettre une veste en cuir sur le dos, une petite écharpe, car tu savais pertinemment que frileuse comme tu étais, tu allais avoir froid. Tu ne savais pas vraiment ou il voulait t’emmener, il était resté très évasif sur le sujet. Quelques minutes après, il débarqua, t’embrassant tendrement, et il te prit par la main pour t’emmener dehors et te donner un casque. Clairement tu n’avais jamais vraiment fait de moto, mais tu allais devoir t’habituer car lui, c’était son moyen de transport le plus commun. Tu montas derrière lui, te tenant à lui, légèrement stressée au début, avec les kilomètres, tu commençais à te détendre et profiter du paysage.

_________________
❝ In all the good times I find myself longin' for change. And in the bad times, I fear myself ❞ On ne peut pas se préparer à un impact soudain. On ne peut pas s'y préparer. Ça vous frappe, venant de nulle part ; et soudain, votre vie d'avant est finie ; pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Samael Hooper
Samael Hooper
YOUR DIRTY STAFF
› arrival date : 19/12/2018
› posts : 172
› age : 36 ans de merde à regretter ta misérable vie.
› work/studies : T'es un ancien policier. Mais trop con, t'as foutu la merde, tu t'es laisser prendre et tu es rendu dans le côté sombre. Membre des Hills


MessageSujet: Re: Samailla + You're the only one I see   Dim 13 Jan - 13:39

LEs deux dernières semaines n’avaient pas été de tout repos. Tu passais ton temps à quitter le QG pour aller surveiller TJ. Souvent, tu partais tôt. alors que ta douce dormait encore. T’avais été surpris de voir qu’elle accepté si facilement d’emménager. IL est vrai que tu lui avais forcé la main! T’étais tout de même heureux de pouvoir te coller contre elle la nuit, de poser tes lèvres contre sa nuque, caresser son ventre et ses seins. N’empêche, si toi tu n’Avais pas totalement modifier ton mode de vie, elle n’ont plus. T’appréciais pas ses afterwork. Elle qui sortait avec ses amies et ses collègues. T’avais même souvent envoyer des novices pour qu’ils aillent s’Assurer qu’elle allait bien. La dernière fois, c’Est toi qui s’était présenté, envoyant ton poing dans la gueule d’un mec qui la reluquait trop. Tu avais attraper Ailla par la main pour la ramener à la maison. Une chicane avait éclaté entre vous deux, jusque dans le QG, où tout le monde vous avait entendu… Avant que tu ne te fasses pardonner, en lui faisant crier ton nom. C’était ainsi. Tu devais apprendre à gérer ta colère et ta jalousie. Aujourd’hui, C’était spécial. Tu avais besoin d’une pause, besoin de la voir, en dehors du club. T’avais donc demander la permission à Ange, puis tu avais tout prévu. Tu l’avais pas encore aviser. C’était une surprise. Tu entrais dans ta chambre, venant lui capturer un rapide baiser. Tu portais pas ton cuir à l’effigie du club. Qu’un manteau de moto en cuir. Tu voulais aussi lui offrir une vie plus normale, alors à quoi bon toujours afficher les couleurs des Hills? Tu l’entrainais dehors, lui tendant un casque de moto puis tu quittas. Tu roulais pendant quelques minutes, environ 1h. Tu avais pris son temps. Tu finis par garer ta moto et tu la laissas descendre avant de faire de même, lui prenant la main et le sac que tu avais attaché à ta bécane. «LE plus bel endroit pour regarder les couchers de soleil.» Tu l’embrassas avant de sortir une couverture et tu y pris place, l’Attirant entre tes jambes. Tu embrassas sa nuque doucement. «Ce parfum va me rendre fou de toi, tu sais...» Tu souris contre sa peau avant de sortir une bouteille de vin du sac. Au diable les verres, ça sera directement à la bouteille.

_________________

i promise to treat as good as my leather
and ride you as much as my harley

Hill's family
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailla O’brien
Ailla O’brien
OUR DIRTY INHABITANTS
› arrival date : 31/12/2018
› posts : 77
› age : Ailla à dépassé la trentaine depuis maintenant plusieurs années. Elle a trente-trois ans.
› work/studies : Ailla aime le contact avec les enfants, elle est enseignante dans l'école de Hillsboro.


MessageSujet: Re: Samailla + You're the only one I see   Lun 14 Jan - 19:14

Tu avais besoin de temps pour réussir à t’adapter à ses demandes, à son style de vie. Tu avais déjà fait beaucoup d’efforts pour lui, il devait également faire, tu avais pris la décision de quitter ton appartement pour le rejoindre à son QG. Quoiqu’il ne t’avait pas laissé le choix, il t’avait imposé ce style de vie, il te voulait près de lui pour pouvoir te protéger et te surveiller en même temps. Tu avais tenté en vain de lui faire comprendre que tu n’avais plus besoin de quelqu’un pour te sauver et te protéger, mais il ne voulait pas t’écouter, il avait pris tes affaires les avait déposé dans son coffre, c’était ainsi, et tu n’avais rien à dire. Juste ça, avait couté quelques engueulades, mais rien de bien méchant, mais chaque jour des nouvelles choses s’ajoutaient et tu n’arrivais pas à tout gérer. Tu profitais de tes amis, tu sortais en bar et tu buvais de temps en temps avec eux, tu allais au cinéma, rien de bien méchant, mais il n’acceptait pas. Tu n’étais pas folle et tu avais bien remarqué qu’il envoyait des personnes pour te surveiller, jusqu’à ce qu’il débarque et qu’il pète la gueule à un mec, devant tes collègues de boulot. Ca avait été la goutte d’eau de trop, celle qui avait fait déborder le vase, tu ne supportais pas cette jalousie et ce comportement devant des gens que tu connaissais. Des disputes, des engueulades, tous ses frères nous entendait, mais cela ne durait jamais bien longtemps jusqu’à la prochaine. Aujourd’hui, il t’avait dis qu’il allait passer un peu de temps avec toi, qu’il allait mettre un peu le boulot de côté et ça te faisait plaisir qu’il fasse ça pour toi, ce n’était pas tous les jours. Tu avais pris le temps de te laver et de te changer, optant pour des vêtements bien plus décontracte. Tu avais pris place derrière lui sur sa moto, c’était bien la première fois que tu montais sur une moto. Tu adorais le paysage, tu prenais le temps de l’observer et de te glisser un peu plus à lui. Cela t’avait manqué, il t’avait tellement manqué, ça te faisait du bien de le retrouver et surtout en-dehors du QG. Une fois sur les lieux, tu enlevais le casque, essayais de te recoiffer, déposant le casque sur la moto. « C’est magnifique. » laissais-tu glisser entre tes lèvres. Tu prolongeas ce baiser, te laissant attirer près de lui, une petite couverture, tu pris place entre ses jambes, posant ta tête sur son épaule. Ses lèvres contre ta nuque, des frissons parcouraient tout ton corps. « Pas besoin de ce parfum pour que tu sois fou de moi. » un léger sourire sur tes lèvres, tes doigts se promenaient sur son bras, lui faisant des papouilles, le regard dirigé vers la mer et le soleil. « Merci beaucoup pour cette virée. »

_________________
❝ In all the good times I find myself longin' for change. And in the bad times, I fear myself ❞ On ne peut pas se préparer à un impact soudain. On ne peut pas s'y préparer. Ça vous frappe, venant de nulle part ; et soudain, votre vie d'avant est finie ; pour toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Samailla + You're the only one I see   

Revenir en haut Aller en bas
 
Samailla + You're the only one I see
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Dirty Folks :: Hillsboro, Maine :: Schmall Woolen Hill :: Hillsboro Beach-
Sauter vers: