bienvenue sur our dirty folks
FAITES UN TOUR AU MARCHE DE NOËL !
navigation rapide : VERSION 2 | SUIVI DE l'INTRIGUE | PARRAINAGE | L'INTEGRATION

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Lovely breakfast | Ft. Eanna

Aller en bas 
avatar
Colton Brooks
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 22/11/2018
› messages : 46
› points : 62
› age : 46 ans
› work/studies : Climatologue
› address : Maison familiale sur timberland avenue


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Sam 24 Nov - 14:18

Lovely Breakfast
Bientôt dix heures du matin, Freddie Freeloader de Miles Davis en fond sonore, un café chaud fumant, des pancakes moelleux, une matinée parfaite. Ma douce et tendre est déjà partie au travail, je ne sais où vaque ma progéniture et moi, je prends mon temps. C’est ça aussi d’être un petit chef, mes employés –pardon–  mes collègues s’en sortiront très bien sans moi, j’en suis persuadé. Et quand je me déciderai à les rejoindre, ils m’accueilleront à bras ouverts comme si de rien n'était. En attendant, je me pose et je respire. Soudain, j’entends des bruits de pas venir de l’escalier : ce n’était pas quelque chose de nouveau, c’était quelque chose que j’avais vécu des centaines de fois, il n’y avait donc pas de raisons de sursauter et encore moins de s'inquiéter. Je n’étais pas seul ce matin dans cette grande maison, Eanna occupait régulièrement une des chambres d’amis, d’ailleurs, je crois qu’elle avait fini par complètement se l’approprier.

La voilà qui débarque hagarde, emmitouflé dans un sweatshirt. « B’jour toi ! » avais-je simplement dit. Effort maximal pour ne pas la dévorer du regard et ne pas m’effondrer, de plaisir ou de honte ? Un peu des deux… Au fil du temps, cette maison était devenue sa deuxième maison, notre petite famille était devenue sa seconde famille. Cela ne m’avait jamais dérangé de l’accueillir, enfant, elle avait bien besoin de réconfort et chaleur humaine la pauvre. Et cela ne me dérangeait pas non plus de l’accueillir adulte : j’aimais l’avoir dans mon champ de vision, c’était… hautement bénéfique pour moi. « Sers-toi ! » dis-je en me levant pour aller baisser le volume de la musique. C’est pas qu’il était très élevé, c’est juste que c’était plus agréable pour parler.

Et maintenant ? Quoi dire ? Que faire ? Ces situations où nous étions qu’elle et moi étaient trop rares, ma mauvaise conscience me disait d’en profiter, mais je me faisais violence pour ne rien tenter, car j’avais peur. J’avais peur de lui faire peur justement, de la faire fuir à tout jamais, alors que j’avais besoin d’elle : j’étais quasiment sûr que si elle venait à m’ignorer, à s’éloigner de moi ou quoi que ce soit d’autre, je n’y survivrai pas, rien que ça. Je la regarde s’installer en silence, forçant un sourire qui cache l’embarras. « Alors ? C’est quoi le programme de la journée ? » demandais-je. Je savais que la carrière d’Eanna se planifiait quasiment au jour le jour, j’aimais bien l’entendre me raconter comment elle se débrouillait pour trouver des petits boulots. En fait, je serais capable de l’écouter toute la journée sans m’en lasser.

_________________
What do I do ?
My love for you is like the raging sea, so powerful and deep it will forever be.Through storm, wind, and heavy rain, it will withstand every pain. Our hearts are so pure and love so sweet : I love you more with every heartbeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eanna MacMahon
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/11/2018
› messages : 43
› points : 136
› age : 20 ans
› work/studies : accumule les petits boulots
› address : pleasant dreams boulevard


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Dim 25 Nov - 21:01

    Eanna était venue passer du temps avec sa meilleure amie hier soir. Elles avaient pas mal parlé, parce qu'elle était la seule personne à qui elle se confiait réellement, sauf sur un sujet. Mais ce sujet-là, elle ne l'avait jamais abordé avec personne. Elle était aller dormir dans la chambre d'amis qu'elle occupait toujours. Le lit était tellement confortable comparé au sien. Tout était tellement mieux par rapport à chez elle. La maison était sans doute dix fois plus grande que le petit appartement qu'elle partageait avec sa mère. Petite, elle avait été totalement émerveillé par la demeure, et même après dix ans elle ne s'en remettait toujours pas.

    Elle ne travaillait pas ce matin, elle n'avait rien de prévu à vrai dire, alors elle dormait. Elle savait qu'elle ne dérangeait pas, même si sa meilleure amie n'était plus là. Son cycle de sommeil était complètement déréglé, de par sa vie nocturnes, ses beuveries, son hygiène de vie déplorable. Alors, ses moments d'assoupissements ressemblaient parfois plus à de longues siestes qu'à des nuits complètes. Aujourd'hui elle en profitait, sans doute son corps lui en sera-t-il reconnaissant, ou pas. Elle finit par se lever, enfilant un sweatshirt par-dessus le débardeur avec lequel elle avait dormi. En bas, elle portait seulement un short, à moitié recouvert par ledit sweat. Descendant l'escalier, elle trouva le père de sa meilleure amie attablé. Pas vraiment surprenant vu la musique qui résonnait dans la pièce. Un sourire se dessina sur son visage alors qu'il la saluait. Il n'y avait vraiment que dans cette maison qu'elle était incapable de sourire sincèrement, et même de ressentir un semblant de bonheur.

    -Salut.

    Elle s'installa, attrapant un pancake avant de sonder la table pour voir ce qu'elle pourrait bien mettre dessus. A sa question, elle releva le regard vers lui.

    -Aujourd'hui ? J'ai une cou... Un petit job, ça ne devrait pas me prendre plus de quelques heures.


    Pas encore tout à fait réveillée, elle s'apprêtait à lui dire qu'elle avait une course de prévue. De la drogue à transporter, en fait. Mais s'il y avait bien une personne au monde qu'elle ne voulait pas décevoir, c'était lui. Elle aurait pu dire à sa mère qu'il lui arrivait de faire des trucs illégaux, elle était sûre qu'elle ne lui en aurait pas voulu. Mais Colton ? Elle préférait qu'il ne sache rien. Elle lui sourit de nouveau, si ça se voulait sincère, ça servait aussi à cacher sa bourde. Elle versa du sirop d'érable sur son pancake avant de reprendre.

    -Et toi, tu ne travailles pas aujourd'hui ?


    Si Eanna était du genre asocial, avec Colton elle se sentait bien. Il l'apaisait, ce foyer l'apaisait. Ici, avec lui, elle se sentait en sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Colton Brooks
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 22/11/2018
› messages : 46
› points : 62
› age : 46 ans
› work/studies : Climatologue
› address : Maison familiale sur timberland avenue


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Lun 26 Nov - 19:01

Lovely Breakfast
Sublime créature à la crinière de feu, je n’invente rien, je ne fais qu’observer. Parce que malgré moi, je la regarde comme on regarde une œuvre d’art. Je ne m’en rends même pas compte, je prie pour qu’elle non plus lorsqu’elle s’installe. J’aurais aimé avoir un hebdomadaire avec moi pour me cacher derrière les gros titres, mais il fallait croire que je n’étais pas le parfait cliché du papa plongé dans la lecture de son journal pendant le petit-déjeuner. Elle semble balbutier sa réponse et je mets ça sur le compte du réveil encore récent ; j’ai un peu de mal à savoir où elle veut en venir, un peu de mal à comprendre pourquoi elle coupe sa phrase aussi rapidement. Je fronce les sourcils comme pour m’aider à me concentrer. « Tu es sûre ? Tu as besoin de rien ? De nourriture ? D’argent ? » Elle allait bien dire course, n’est-ce pas ? Il n’y avait pas dix milles courses différentes, si ?

Je savais bien que j’avais pas assez fait de pancakes, voilà qu’elle venait de prendre les derniers et que moi j’en avais encore envie ! Je me sentais vraiment bête, j’avais eu cette pensée terriblement niaise, voire enfantine, de me dire oh, ce n’est pas grave, je lui pardonnerais tout. Qu’elle engloutisse mes pancakes à la dizaine, qu’elle soit heureuse dans une chambre qui n’est pas la sienne, peu m’importe ! Qu’est-ce que je ne pourrais pas lui pardonner ? Un meurtre, sauf si c’était le mien. Voilà, si j’avais eu un journal, je n’aurais pas pensé à toutes ces bêtises. Je me resserre un jus de fruit, je cherche une solution, une échappatoire, quelque chose. Quelque chose pour ne pas lui dire là tout de suite que je l’aime à en crever.

Fort heureusement, elle poursuit la discussion. J’avais l’impression d’être coupable de quelque chose en l’entendant. Finalement, j’étais gêné de ne pas aller travailler alors qu’elle-même peinait à se dégotter un job. « Oh et bien... » avais-je commencé avant de m’essuyer délicatement la bouche. J’avais réellement l’impression de devoir préparer ma défense dans un tribunal : je me mettais beaucoup trop de pression en sa compagnie, mais ce n'était pas quelque chose de nouveau.  « J’irais rejoindre les gars plus tard, je leur fais confiance, ils ont pas besoin de moi... Je suis vraiment très heureux de pouvoir compter sur cette petite équipe, c’était vraiment un des trucs qui m’a motivé à déménager ici, tu sais ? Et puis avec le temps, je vois bien que c’est devenu une famille et puis… Ah ah, désolé, je dois t’embêter avec mes histoires de vieux croutons !  avais-je dit en riant tout doucement. Mais parle-moi de toi plutôt ! Tiens, toi, tu vois qui en ce moment ? » J’avais réalisé un peu trop tard que la question était un peu maladroite, qu’elle ne concernait pas spécialement sa vie sentimentale, mais inconsciemment, c’était une information dont j’avais besoin.

_________________
What do I do ?
My love for you is like the raging sea, so powerful and deep it will forever be.Through storm, wind, and heavy rain, it will withstand every pain. Our hearts are so pure and love so sweet : I love you more with every heartbeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eanna MacMahon
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/11/2018
› messages : 43
› points : 136
› age : 20 ans
› work/studies : accumule les petits boulots
› address : pleasant dreams boulevard


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Lun 26 Nov - 22:52

    Elle le connait, son regard. Elle le trouve agréable, plus que n'importe quel autre. Il n'a rien à voir avec ceux que lui lancent les hommes dans la rue, rien à voir avec ceux qu'elle suscite quand elle bat des cils pour avoir un job de merde. Rien à voir, non plus, avec la jalousie des autres femmes, le dégoût qu'elle voit sur leurs lèvres quand elle s'habille un peu court. Mais ces regards là ne l'atteignent pas, il n'y a que le sien qui compte, ou presque, parce qu'il la fait sourire.
    Il s'inquiétait, toujours. Elle secoua doucement la tête. C'est clair que sa phrase avait dû paraître suspecte. Elle était suspecte. Elle minimisait les choses comme elle le pouvait. Elle ne voulait pas qu'il sache pour cette, pourtant énorme, partie de sa vie.

    -On a toujours besoin d'argent, mais non, t'inquiète tout va bien.


    Elle lui sourit, tendrement. Elle ne voulait rien recevoir de lui, elle squattait déjà bien assez sa maison comme ça.
    Elle découpait soigneusement ses pancakes pour les manger ensuite. Si elle avait été chez elle, elle les aurait clairement engloutie. Mais elle savait montrer un minimum d'éducation. Elle leva son regard de son pancake pour le poser sur Colton quand il commença à lui répondre. Elle eut un sourire légèrement amusé au coin des lèvres. Il le rappelait, de temps en temps, qu'il était vieux. Elle se demandait parfois s'il complexait sur ça.

    -J'aime bien t'écouter, tant que ce n'est pas à moi que tu donnes des ordres.


    Elle le taquinait, ce n'était pas son genre. Il ne l'avait sûrement jamais réprimandée. A question, elle pouffa brièvement de rire.

    -Personne et beaucoup de monde à la fois.


    Il la connaissait, il savait bien qu'elle n'avait pas vraiment beaucoup d'amis. Et pour ce qui était de son cul, disons que c'était une autre histoire. Elle n'était pas du genre à lui mentir, enfin, sauf pour les choses illégales.

    -Je ne fréquente personne en particulier, c'est comme le boulot, au jour le jour.

    Elle couchait rarement plusieurs fois avec le même mec, ça évitait qu'ils s'attachent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Colton Brooks
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 22/11/2018
› messages : 46
› points : 62
› age : 46 ans
› work/studies : Climatologue
› address : Maison familiale sur timberland avenue


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Dim 2 Déc - 21:39

Lovely Breakfast
Avec Eanna, je redevenais un adolescent amoureux maladroit, j’en avais pour preuve la sournoise stratégie qui se mettait en place dans ma tête pour que la discussion dure le plus longtemps possible. Nos moments à deux étaient rares, peut-être même de plus en plus rares : et je ne pouvais pas m’empêcher de penser que tout cela pouvait s’arrêter du jour au lendemain : que se passerait-il si elle déménageait ? Que se passerait-il si un jour elle venait annoncer à la famille Brooks qu’elle avait rencontré l’homme de sa vie, qu’elle allait l’épouser et qu’ils iraient partir vivre en Europe ? J’avais l’impression que je devais profiter de chaque instant, ne serait-ce que pour lui dire ce que j’avais sur le cœur, comme pour m’en débarrasser : au moins, ça serait fait.

C’est vrai qu’on avait toujours besoin d’argent, mais certains en avaient besoin de plus que d'autres. Ça ne devait pas être facile tous les jours pour la rouquine, et ça devait être difficile pour elle de quitter ma maison pour retourner dans la sienne, le contraste était trop saillant, trop pesant et peut-être même déprimant. J’avais simplement répondu par un sourire, espérant secrètement qu’elle change d’avis et qu’elle me supplie de l’aider financièrement. Touché par son compliment, je remerciai silencieusement ma couleur de peau capable de dissimuler un éventuel rougissement. Quand bien même, la gêne devait se voir, peut-être même se sentir, je ressentais le besoin de dire quelque chose assez rapidement avant qu’un embarrassant silence s’installe. « Oh, ça ne devrait pas y arriver, tu sais ! Je vois pas dans quel contexte… » dis-je sans savoir comment finir ma phrase : à la place, je me contentais de sourire et de balancer ma tête de gauche à droite. Un vrai adolescent bête.

Ma question avait l’air de la faire rire, moi elle m’angoissait, et sa réponse n’arrangeait rien. Je me contentais de la fixer d’un air dubitatif qui demandait silencieusement des précisions quant à ce postulat. « Ah, il faut bien que jeunesse se fasse ! » dis-je simplement lorsqu'elle continua sur ses relations. Je retenais surtout qu’elle n’était pas dans un engagement romantique : était-ce seulement une bonne chose ? Cette jeune femme était-elle réceptive aux sentiments, à l’amour, ou bien tout cela était-il un simple jeu pour elle ? Je ne l’avais jamais véritablement su, j’avais essayé plusieurs fois d’amener le sujet avec Keisha, mais j’avais trop peur qu’elle comprenne où je voulais en venir, alors je mettais fin à la discussion assez prématurément.  « Mais… avais-je commencé alors hésitant. Je suis quasiment sûr que c’est parce que tu n’as pas encore trouvé le bon, quelqu’un qui verrait à juste titre ton éclat, ta beauté et ta… personnalité ! » dis-je gêné en étouffant un rire. Qu’est-ce qui m’avait pris de lui dire tout ça ?

_________________
What do I do ?
My love for you is like the raging sea, so powerful and deep it will forever be.Through storm, wind, and heavy rain, it will withstand every pain. Our hearts are so pure and love so sweet : I love you more with every heartbeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eanna MacMahon
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/11/2018
› messages : 43
› points : 136
› age : 20 ans
› work/studies : accumule les petits boulots
› address : pleasant dreams boulevard


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Mar 4 Déc - 21:53

    Elle ne saurait pas dire, depuis quand est-ce qu'il était devenu comme ça. Elle ne saurait pas définir le "ça" non plus. Ce qu'elle savait, c'est que les choses avaient changé entre eux, petit à petit. Quelque chose lui disait aussi que ça devrait la déranger, l'alerter peut-être, et pourtant, ça la faisait sourire avec tendresse. Elle non plus, elle ne voyait pas dans quel contexte il pourrait lui ordonner quoique ce soit. Peut-être de pas rentrer trop tard, mais à vrai dire, elle et Keisha avaient passé l'âge.

    A sa remarque, elle haussa légèrement les épaules. Elle n'était pas certaine que ce soit une question de jeunesse, mais peut-être bien qu'elle était trop jeune pour être objective sur la question. Mais, était-ce sa façon de lui trouver une excuse ? Parce qu'elle n'était pas sûre d'en avoir besoin.

    -Je ne pense pas que ce soit à cause de mon âge. Je suis juste comme ça.


    A sa remarque, elle leva son regard vers le sien, déstabilisée le temps d'une seconde. Elle n'avait pas vraiment l'habitude des compliments, bien qu'elle les sache sincère. Elle eut un nouveau sourire, un peu timide cette fois.

    -Mais qui voit tout ça ? A part toi, ta femme et Keisha.


    Eanna n'était pas le genre de jeune femme qui se laissait découvrir à loisir. Elle avait cette espèce carapace qu'elle gardait en toute circonstances, qu'elle ne laissait tomber que quand elle faisait pleinement confiance. Et il n'y avait que la famille Brooks pour avoir ce privilège. Pendant un instant, elle se mordilla légèrement la lèvre, hésitante sur ce qu'elle s'apprêtait à dire, sachant pertinemment que ça pourrait le froisser.

    -Et puis, tu sais, je ne crois pas que l'amour soit éternel... Je n'ai pas vraiment eu d'heureux modèles en la matière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Colton Brooks
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 22/11/2018
› messages : 46
› points : 62
› age : 46 ans
› work/studies : Climatologue
› address : Maison familiale sur timberland avenue


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Sam 8 Déc - 16:29

Lovely Breakfast
J’étais toujours en train de regretter ce que je venais de dire alors que je cherchais quelques formules déjà construites pour m’en sortir. Mais plus j’y pensais, plus je me disais qu’elles ne feraient qu’aggraver les choses et que mes balbutiements saugrenus mettraient à la lumière de manière incongrue mes sentiments pour elle. Fort heureusement pour moi, elle impliqua toute ma famille dans la discussion, ne me laissant plus tout seul derrière les compliments. C’était probablement vrai d’ailleurs, ma femme ne tarissait pas d’éloges envers elle, et l’admiration, l’appréciation qu’avait ma fille pour la rouquine n’était un secret pour personne. « Je ne sais pas… » dis-je évasif, bien trop heureux d’avoir pu esquiver une situation gênante. L’avais-je seulement esquivé ? Pourquoi ma conscience me disait-elle que je l’avais simplement retardé ?

Je m’étais levé silencieusement, rassemblant dans une même assiette la vaisselle du petit-déjeuner, prêt à la déposer dans la machine alors qu’Eanna décida de poursuivre. Ses paroles dures m’arrachèrent un bout de mon âme meurtrie, ne sachant que faire d’une telle affirmation : comment devais-je réagir, moi qui étais désormais certain que je ne serai plus capable d’aimer une autre femme qu’elle ? Avec Eanna, j’avais envie d’un amour qui ne pouvait être qu’éternel, puisque le seul moment où je m’arrêterai de l’aimer, ce sera au moment de ma mort. Cependant, ce qu’elle disait était vrai : je croyais qu’avec ma femme, l’amour serait éternel, mais le temps m’avait prouvé le contraire. Évidemment, dans ce qu'elle disait, elle faisait allusion à ses propres parents, mais je ne pouvais m’empêcher d’y voir quelque chose qui me concernait également. « Oui, et bien… Si on ne choisit pas ses parents, on peut au moins choisir son  partenaire ! » dis-je en souriant.

Je crois qu’au fond de moi, j’avais pris goût aux insinuations romantiques avec elle. C’était devenu une sorte de jeu, un jeu dangereux, un jeu éprouvant, mais un jeu tout de même. J’avais l’impression que c’était le seul moyen de lui faire comprendre qu’elle ne me laissait pas indifférent, que c’était la seule manière de faire passer le message en douceur sans la brusquer, sans lui faire peur. Les autres solutions, c’était quoi ? Lui dire directement, lui écrire une lettre, un texto éventuellement… Rien de tout cela ne m’enchantait... « En tout cas, celui à qui tu donneras ton cœur sera béni comme jamais, sa vie changera drastiquement lorsqu’il réalisera qu’il a trouvé une perle rare ! Tu mérites d’aimer, et tu mérites d’être aimée, fait-moi confiance… » dis-je en refermant le lave-vaisselle et en me retournant vers elle, le sourire aux lèvres ne me quittait pas.

_________________
What do I do ?
My love for you is like the raging sea, so powerful and deep it will forever be.Through storm, wind, and heavy rain, it will withstand every pain. Our hearts are so pure and love so sweet : I love you more with every heartbeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eanna MacMahon
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/11/2018
› messages : 43
› points : 136
› age : 20 ans
› work/studies : accumule les petits boulots
› address : pleasant dreams boulevard


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Sam 8 Déc - 22:25

    Colton la poussait quelque peu sur un terrain où elle n'avait pas l'habitude d'aller. Les sentiments amoureux lui étaient bien étrangers. On pouvait même dire qu'elle avait tendance à les repousser. Vu comment ça avait détruit sa famille, elle préférait réchapper aux effets néfastes que ça pouvait avoir. Certains disaient qu'on ne pouvait pas fuir le bonheur éternellement juste par peur que ça finisse mal, mais chez Eanna la peur dominait vraisemblablement l'envie de bonheur. Il avait raison, on pouvait choisir, enfin, à Hillsboro on pouvait choisir, dans d'autres pays du monde pas toujours, mais là n'était pas la question.

    -C'est vrai, mais un partenaire ne reste qu'un bon choix à un moment donné de notre vie.

    Surtout quand on le choisit jeune. Chacun évolue, et Eanna avait du mal à croire qu'on puisse rester sur la même longueur d'onde que quelqu'un pendant plusieurs dizaines d'années sans que les chemins finissent par dévier. Mais en réalité, elle n'avait aucune légitimité pour donner son point de vue sur le sujet.

    Alors qu'il mettait tout au lave-vaisselle, elle était restée vissée sur sa chaise à le regarder. Son regard se perdit un instant dans le sien alors qu'il continuait. Elle ne savait pas pourquoi elle était autant déstabilisée. Sans doute parce qu'elle n'avait pas l'habitude qu'on lui dise ce genre de choses, même pas lui. Et elle était bien incapable de trouver quelque chose à répondre. Elle avait seulement l'intime conviction qu'il se trompait. Elle n'avait rien d'exceptionnel, rien qu'un homme voudrait. Elle était peut-être jolie, mais des femmes jolies et plus supportables qu'elle, il y en avait à la pelle. Elle finit par se lever et doucement se rapprocher de lui avant de passer ses bras autour de son torse pour l'enlacer. La tête appuyée contre lui, elle finit par murmurer.

    -Tu aurais dû continuer à dormir encore un peu, tu dis que des bêtises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Colton Brooks
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 22/11/2018
› messages : 46
› points : 62
› age : 46 ans
› work/studies : Climatologue
› address : Maison familiale sur timberland avenue


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Dim 9 Déc - 0:07

Lovely Breakfast
Est-ce que ne j’étais pas en train de la mettre mal à l’aise ? J’espérai que non : il fallait que je le jeu reste amusant et pas qu’il devienne une insupportable épreuve, pas pour moi et surtout pas pour elle. L’idéal bien sûr, c’était que tout se fasse de manière naturelle et que jamais cela n’apparaisse comme forcé. Mais si parfois je n’essayais pas d’explorer un territoire inconnu,  si je ne la forçais pas à sortir de sa zone de confort, comment pourrais-je bien lui faire comprendre ce que j’ai tant envie de lu dire ? Je souris à sa remarque et soupire, comme si je me préparais à me lancer dans un grand discours. « Ah, le timing… L’amour c’est une question de timing : on passe à côté de l’âme sœur si on la rencontre trop tôt ou trop tard. » À une autre époque, en un autre lieu, notre histoire eut été différente Eanna…

Je savais, au fond de moi-même, que j’en avais fait trop. Mais je ne savais pas que la réaction d’Eanna allait être la suivante : totalement pris au dépourvu, la voilà qui se colle à moi, incapable de réagir de manière rationnelle, incapable de me retourner et de lui dire quoi que ce soir. Finalement, je me laisse faire, l’émotion me gagne : c’est si doux, peut-être même un peu magique. « Je maintiens tout ce que j’ai dit… » dis-je enfin dans un souffle. Cette étreinte est-elle une invitation ? Non, c’est mon imagination : c’est probablement un appel au secours. Eanna est à la recherche d’une figure paternelle, pas d’un amant ; et moi, égoïste que je suis, je refuse de lui venir en aide, incapable de voir ce qu’elle veut. J’ai honte.

Je fais l’effort de me détacher, prétextant devoir mettre la machine en marche. « Non, il fallait que je me lève : aussi confortable que soit ma situation, je ne peux pas me laisser aller à la paresse ! » dis-je en me mettant face à elle. À cet instant précis, j’ai l’impression de voir mille chemins différents, mille manières de choisir la suite de l’histoire en fonction de ce que je dis ou ce que je fais. Et dans le doute,  je ne dis rien, je me pince les lèvres en attendant quelque chose qui ne semble pas vouloir venir. Si tout pouvait se définir maintenant, pourquoi autant d’hésitation ? Quand serait le bon moment ? « J’suis désolé, j’ai l’impression que je t’embrouille plus qu’autre chose avec ce que je raconte… C’était pas mon but ! » dis-je enfin tout penaud.

_________________
What do I do ?
My love for you is like the raging sea, so powerful and deep it will forever be.Through storm, wind, and heavy rain, it will withstand every pain. Our hearts are so pure and love so sweet : I love you more with every heartbeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Eanna MacMahon
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 21/11/2018
› messages : 43
› points : 136
› age : 20 ans
› work/studies : accumule les petits boulots
› address : pleasant dreams boulevard


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Dim 9 Déc - 1:18

    A sa réponse, la rouquine haussa doucement les épaules.

    -L'âme sœur hein...


    N'étant déjà pas très réceptive à tout ce qui tournait autour de l'amour, elle l'était encore moins au concept d'âme sœur. Cela dit, l'idée qu'il n'y ait qu'une personne sur Terre qui nous corresponde tout à fait étayait sa thèse comme quoi l'amour, c'est de la merde. Dans les grandes lignes.

    Alors qu'il se détacha d'elle, elle se retrouva une seconde à la regarder, les bras ballants et les yeux plein de détresse. Elle finit par reculer d'un pas alors qu'elle détournait le regard de Colton. Il lui faisait tout les compliments du monde, mais ne pas avoir de réel retour d'étreinte venait de lui mettre une claque. Elle ne dit rien, ne répondit pas, ne le regarda pas alors qu'il argumentait qu'il fallait bien qu'il se lève. Elle haussa de nouveau les épaules alors qu'il s'excusait.

    -C'est rien, c'est juste que c'est pas quelque chose que je maîtrise.


    C'était quelque chose qui l'angoissait, de ne pas pouvoir avoir le contrôle sur sa vie, de devenir comme sa mère. Elle avait besoin de faire des choix logiques, raisonnés. Elle finit par retourner vers la table, reprenant son téléphone qu'elle avait posé là pour le mettre dans la poche ventrale de son sweat-shirt.

    -Je devrais te laisser et retourner chez moi.


    Elle fit l'effort de tourner de nouveau ses yeux vers lui, lui offrant un maire sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Colton Brooks
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 22/11/2018
› messages : 46
› points : 62
› age : 46 ans
› work/studies : Climatologue
› address : Maison familiale sur timberland avenue


[ personal stuff ]
friend list:

MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   Aujourd'hui à 0:44

Lovely Breakfast
Oui, l’âme sœur, le mot était fort. Moi j’étais persuadé qu’il y en avait une pour tout le monde et qu’Eanna était la mienne. Mais au vu de la réaction de la rouquine, elle ne semblait pas être mon avis. Je savais bien que j’allais beaucoup trop vite à parler d’âme sœur avant même de parler de simple béguin, mais je n’y pouvais rien, jamais je n’avais été aussi sûr de quoi que ce soit de ma vie. Ce regard… Il voulait tout dire, j’avais merdé ou tout du moins, j’avais fait quelque chose de mal. J’aurais aimé me voir de l’extérieur pour voir ce que j’avais manqué, pour voir le signe que je n’avais pas su repérer tantôt.

Elle affirma ensuite que ce n’était pas quelque chose qu’elle maitrisait. La pauvre. J’en été presque prêt à me sacrifier pour lui trouver quelqu’un afin qu’elle soit heureuse, ça me tuait de l’entendre dire ça. « Eh bien, moi non plus visiblement… » dis-je en soupirant. Je ne savais plus où me mettre, j’avais l’impression que tout ce que nous avions pu dire n’allait certainement m’aider dans ma quête ultime. Elle voulait rentrer chez elle… J’avais l’impression que c’était encore ce qu’il y avait de mieux à faire ; pas spécialement qu’elle rentre chez elle, mais qu’on se sépare là maintenant avant que cela ne soit trop tard. « Non c’est… tu peux rester… Ou tu peux partir, tu es libre en fait ! dis-je en riant nerveusement. Elle avait pourtant pris sa décision... Je vais aller au travail de toute façon… J’ai assez glandé comme ça ! déclarais-je sourire en coin. Prends soin de toi Eanna, et hmm... à la prochaine ! » Pourvu que ça ne soit pas dans trop longtemps…

_________________
What do I do ?
My love for you is like the raging sea, so powerful and deep it will forever be.Through storm, wind, and heavy rain, it will withstand every pain. Our hearts are so pure and love so sweet : I love you more with every heartbeat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Lovely breakfast | Ft. Eanna   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lovely breakfast | Ft. Eanna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lovely une nouvelle jument
» Breakfast in Central Park ◊ Meira Jenniekins
» [TERMINE] . breakfast between friends
» Galerie d'une drôle de compagnie - Remus/Eanna/Marcus/Farkas/Kingsley/Tiberius/Fingal
» I dream of a man whose hopes never end to kiss with a girl who's as lovely as you, I'd give you my heart, if you gave me the truth...

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Our Dirty Folks :: Hillsboro, Maine :: Schmall Woolen Hill :: Timberland Avenue-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: