Partagez
 

 qui va à la chasse... (babies Beaumont)

Aller en bas 
Philippe Beaumont
Philippe Beaumont
YOUR DIRTY STAFF
› arrival date : 17/11/2018
› posts : 291
› age : quarante ans.
› work/studies : pdg de beaumont inc.
› address : timberland avenue.


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptySam 8 Déc - 18:35


Philippe venait tout juste de sortir de cet immeuble, il avait visité chacun des appartements miteux qui le composaient, à vrai dire ce truc avait un certain charme de l'extérieur, mais l'intérieur c'était une autre paire de manche. Il quitta le hall, traversant la rue pour s'installer sur un banc. Il n'avait pas spécialement envie de rentrer, sa très chère épouse serait là et en ce moment elle crachait son venin comme une pro. Il prit son téléphone dans sa poche, parcourant son répertoire il envoya le même sms à sa fille et à son fils. Juste une adresse. Il n'avait jamais pris le temps d'essayer d’inclure Léo dans ses affaires, il pensait honnêtement que ça ne l'intéressait guère et qui plus est, il ne voulait pas que le fouineur aille répéter tout un tas de choses à sa très chère maman. Pour Céleste, c'est différent. Elle est comme lui, son ombre, elle est capable du meilleur et il ne la laisse pas toucher au pire. Il sortit un paquet de cigarettes de sa poche, en allumant une au passage, il ne fumait que très rarement, mais là était un de ces moments. Il attendait patiemment, imaginant ce qu'il pourrait faire de cet endroit s'il aposait sa signature sur l'acte de vente, mais il avait surtout une petite idée derrière la tête.

Il espérait bien faire changer la tendance, il avait l'envie de s'implanter dans le quartier, une pierre supplémentaire à son édifice. Il vivait avec ce besoin de créer quelque chose, de léguer quelque chose. Il savait parfaitement qu'il ne laisserait pas un beau souvenir de sa personne le jour venu, mais il pouvait laisser un patrimoine, un héritage incroyable pour ses enfants.
@Léo Beaumont, @Céleste Beaumont
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Beaumont
Léo Beaumont
OUR DIRTY INHABITANTS
› arrival date : 07/12/2018
› posts : 42
› age : 21 ans
› work/studies : Etudiant en éducation physique
› address : Timberland avenue


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptySam 8 Déc - 19:21

J’étais tranquillement en train de faire mon footing près d’un parc quand mon téléphone se mit à sonner. Je me suis stoppé dans ma course. J’enlève mes écouteurs. Intrigué j’ai sorti mon téléphone de mon sweat. Quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai vu que c’était un message de mon père.

- Tiens, il connaît mon numéro de téléphone lui. 



Dis-je dans mon souffle. Mon père ce n'était pas vraiment la personne que j’aimais le plus au monde. Alors oui tous les garçons ou pratiquement tous idolâtrent leur père, moi non. C’était limite un inconnu, une personne comme ça que je croisais dans la maison. Nous n’échangeons pas beaucoup de mots. J’étais toujours mis de côté quand il planifiait quelques choses pour sa société. Ahhh par contre il connaissait bien Céleste. Ce ya pas de soucis. Heureusement ma mère m’a ouvert les yeux sur lui. Je sais que mon père s’en foutait totalement de savoir quelles étaient mes passions, ce que j’aimais faire, ce que je voulais faire plus tard, si ça allait. Enfin personnellement je le voyais comme ça. J’allais limite par envie d’ouvrir le message. Mais la curiosité prit vite le dessus. J’ai donc déverrouillé mon téléphone et ouvert le message.

- Waaaah quelle surprise...

Il y avait juste une adresse. Génial. Même pas un bonjour ni rien. Comme à son habitude quoi... J’avais juste envie de l’envoyer chier par message, mais je ne le fis pas. J’allais me rendre à cette adresse et voir ce qu’il voulait. Et s’il me faisait trop chier je pourrais toujours partir. Heureusement pour moi ce n'était pas trop loin d’où j’étais. Je remets mes écouteurs et je recommence à courir vers l'adresse donnée par mon père. Une fois arrivé, je le vis assit sur un banc seul. Je m’avance vers lui tout en enlevant mes écouteurs.

- Tu fumes toi maintenant!

Lui dis-je. Je ne lui n'avais ni dit bonjour ni rien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptySam 8 Déc - 20:03

La plupart des jeunes de son âge auraient dépérit à l’idée de vivre à Hillsboro, ce qui n’était pas le cas de Céleste. Pourtant elle avait toutes les prédispositions pour dégueuler sur une vie passée dans une petite ville du Maine, elle était belle, ambitieuse et avait fait ses études dans une école de commerce huppée à New-York. Mais c’était oublié qu’une chose faisait la différence, qu’une particularité jouait en sa faveur : la ville lui appartenait presque. Du moins, Hillsboro était plus grignotée tel un cadavre par des charognards notables du coin dont son père faisait partie, qu’elle ne lui appartenait réellement à elle. Néanmoins, pour Céleste, c’était tout comme. Elle était une Beaumont, issue de la famille fondatrice de la ville, dont le nom continuait de perdurer à travers les rues grâce aux investissements juteux de son père et la jolie brune savait que l’empire que Philippe construisait, peaufinait, serait un jour le sien, et celui de son petit-frère Léo -mais ça, elle avait la fâcheuse tendance à l’oublier.

Céleste lisait un livre sur son lit, c’était presque l’heure du déjeuner et aujourd’hui, pour changer de sa routine, elle avait décidé de la jouer cool en cette matinée. C’est-à-dire : ne rien faire d’autre que flâner dans sa chambre laissée intacte, telle qu’elle était durant ses années lycée. D’ailleurs, sa rénovation fut l’une de ses résolutions, lorsqu’elle décida de rentrer au bercail après la fin de sa scolarité à la Grosse Pomme. Déjà quelques mois s’étaient écoulés et elle n’avait encore rien entreprit. Personne ne l’avait obligé à retourner vivre dans la demeure familiale, Céleste avait l’âge de vivre seule et surtout, sa famille ne manquait pas de bien immobiliers vacants, mais elle y avait tenu pour ne pas laisser seul son père face aux sautes d’humeur de sa mère. Puis travaillant avec lui, c’était plus pragmatique. Enfin, c’était la raison officielle derrière laquelle elle se cachait, bien trop orgueilleuse pour avouer qu’elle se complaisait à rester dans les pattes de son père adoré. Son smartphone posé sur son ventre plat se mit à vibrer alors qu’elle s’apprêtait à finir la page de son bouquin, un rapide coup d’œil et la simple mention « papa » sur son écran verrouillé lui décrocha un sourire.

Une fois son imposant SUV noir garé, Céleste, le nez sur son téléphone, se mit à suivre le repère GPS que son père lui avait envoyé afin de le retrouver. « Tu sais que je déteste quand tu fumes papa… » lâcha Céleste, sur un ton gentiment accusateur, alors qu’elle surprenait son père et son petit-frère par l’arrière du banc. Elle était casse-couille et voulait toujours régir sa vie comme si il lui appartenait, alors qu’au fond il lui arrivait aussi de fumer en compagnie et souvent de faire même bien pire, à l’abri des regards indiscrets, dans les clubs huppés new-yorkais. «Alors, que nous vaut cette petite réunion familiale improvisée ?» demanda-t-elle à son père dans un sourire éclatant, après avoir pincé l'épaule de son frère en guise de bonjour.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Beaumont
Philippe Beaumont
YOUR DIRTY STAFF
› arrival date : 17/11/2018
› posts : 291
› age : quarante ans.
› work/studies : pdg de beaumont inc.
› address : timberland avenue.


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptySam 8 Déc - 20:22


Philippe contemplait son futur investissement, des idées plein la tête, il aurait aimé pouvoir raser tout ça et refaire la ville à son image, mais il semble que Hillsboro ne ressent pas le besoin de convenir à des standards plus élevés. Le maire lui mettait des battons dans les roues depuis des années, sans doute poussé par le mari de cette saleté de Blackwell. Il chassa cela de son esprit, ne voulant pas céder à la contrariété. Il avait fait venir ses enfants à lui, du moins il était certain de voir débarquer Céleste, pour Léo c'était déjà plus compliqué. Ce gamin restait un mystère pour Phil, à cause de sa mère, de ses petites ambitions et de toutes les merdes qu'elle était venu mettre dans l'esprit de leur si jeune fils. Et pourtant, c'est lui qui arriva la premier, une petite réflexion au passage. Philippe se rendit compte qu'il était habillé pour courir, il ne savait même pas qu'il faisait ça. - Bonjour fils. Il souriait, conscient que Léo n'avait pas beaucoup d'affection pour lui, loin d'être en mesure de l'en blâmer ce père pas si idéal. Céleste fit son apparition dans la foulée, un geste pour son frère. Il n'avait pas tout raté finalement, ses enfants pouvaient au moins compter l'un sur l'autre. - Vous êtes quoi tous les deux ? La clic anti-tabac ? Il se leva, jetant sa cigarette dans le caniveau. Il embrassa sa fille sur le front comme il faisait toujours, comme si elle avait encore cinq ans, et pourtant ces années là étaient bien loin. Il se contenta d'une tape amicale dans le dos de son fils, ne sachant pas trop comment s'y prendre avec celui là. - Alors, j'ai piqué votre curiosité ? Il était satisfait, heureux de voir que peu importe sous quelle forme, ses gosses venaient à lui. - Alors, qu'est ce que vous en pensez ? Sa question n'était pas une question en l'air, il fit un signe de tête en direction de l'immeuble face à eux, venant se rasseoir sur son banc, les regardant tous les deux.
@Léo Beaumont, @Céleste Beaumont
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Beaumont
Léo Beaumont
OUR DIRTY INHABITANTS
› arrival date : 07/12/2018
› posts : 42
› age : 21 ans
› work/studies : Etudiant en éducation physique
› address : Timberland avenue


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptySam 8 Déc - 20:36

J’essayais d’ignorer son bonjour fils, mais c’est son sourire qui m’énervait le plus. Pourquoi je suis venu ? J’aurais très bien pu continuer ma route et faire comme si je n’avais jamais reçu le message. J’aurais pu l’effacer. Je sais pas ce qui m’a pris, mais bon maintenant je suis là à côté de mon père assis sur un banc. Céleste me fit sursauter en arrivant. Je ne l’avais pas entendu arriver. Elle aussi fit une remarque à papa sur le fait qu’il fume. Ça me fit rire doucement. Frère et soeur même combattent, au moins pour ça.

- Aie.

Dis-je quand elle me pinça l’épaule. Ça faisait mal, bon okay pas tant que ça mais quand même. Je frotte là où elle m’a pincé. Non les Beaumont ne pouvait pas être comme toutes les familles, genre se faire la bise ou s’enlacer. C’était trop classique pour eux. La phrase de papa me fit sourire.

- Bien sûr on a monté un groupe anti-tabac et on doit mettre des pvs de 1 million de dollars aux gens qui fument.

Lui dis-je tout en regardant mon père se lever et jeter sa cigarette.



- C’est pour ton bien qu’on dise ça. Tes poumons nous remercieront tu verras.

Dis-je sérieusement. Céleste demanda pourquoi on était tous réunis. Il avait l’air content de voir qu’on était curieux. Je ne m’attendais absolument pas à ce qu’il nous montrait un immeuble. Quoi que si j’aurais dû m’en douter.

- WOuhou un immeuble... Rien de trop délirant...

Lui dis-je. Je savais très bien qu’il avait des projets pour cet immeuble. Je savais aussi que ma soeur allait être contente. Help.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptySam 8 Déc - 21:53

Céleste adorait son petit-frère, même si elle le lui montrait rarement, ne sachant pas trop comment gérer les démonstrations affectives. Mais même si le petit dernier de la famille Beaumont bénéficiait de toute sa protection de grande-sœur, Céleste s’était vite habituée à l’importance qu’il s’était lui-même attribué dans les affaires familiales. Elle se plaisait à lui dire qu’il crachait dans la soupe, c’était vrai et elle le pensait, mais derrière son ton accusateur de rigueur, elle était bien contente de la situation. La jeune fille était le portrait craché de son père, elle était dure en affaire et voulait toujours plus. Quand elle avait abandonné sa lecture pour rejoindre son père, elle s’attendait à être convoquée pour l’accompagner dans un rendez-vous. Puis une fois arrivée, voyant que son frère était là aussi, elle s’était faite à l’idée que son père voulait sûrement les emmener déjeuner en ville, dans ce restaurant branché qui avait vu le jour récemment grâce au New Legacy Program. Mais quand son père leur demanda leur avis en montrant d’un signe de tête l’immeuble qui trônait devant eux, Céleste comprit immédiatement, car elle connaissait que trop bien ce regard ardent dans les yeux de Philippe. Celui qu’elle décelait en lui dés qu’il s’apprêtait à signer un gros contrat et agrandir sa collection d’investissements. Elle passait beaucoup de temps à l’observer lorsqu’ils se rendaient ensemble quelque part, Céleste était son bras droit et le suivait partout, absolument partout et elle, et seulement elle. Mais il semblait qu’aujourd’hui son père voulait innover et conviait un Léo qui se fichait éperdument des affaires de la famille. Céleste sentit un nœud se formait dans sa gorge, celui qui l’empêchait de déglutir lorsqu’elle se trouvait face à une situation qui la contrariait. En temps normal, dans sa zone de confort, sa rengaine, elle se serait mis à questionner son père, lui aurait émis quelques idées et aurait même demandé le droit de passer le contrat de vente au peigne fin pour déceler des points à discuter avec les revendeurs, et ainsi impressionner son paternel. Mais elle se tût, comme pour inciter son frère à s’exprimer en premier, mettre en lumière ce qui les différenciait et faisait d’elle la digne héritière de l’empire Beaumont. Oui, Céleste était horriblement exclusive avec son père et son sens aigu de la compétition se réveillait dans le détail de situations banales. La réponse, au final si prévisible, calma ses craintes. Léo n’allait pas se transformer en requin de sitôt, même si lorsqu’elle ne craignait pas d’être reléguée par son père, Céleste aurait voulu voir son frère se comportait un peu plus comme un Beaumont. « Léo, fais au moins semblant de suivre… » lâcha-t-elle avec un soupçon d’agacement dans la voix, avant de sourire satisfaite et s’adresser à son père : « Super, Beaumont Incorporation n’est pas assez représenté dans le quartier » son regard, dont le mépris était à peine caché, se porta sur les immeubles aux alentours - ces rues, Céleste les connaissait trop peu comparé à celles des beaux quartiers-, puis reprit : « Tu as une évaluation du montant des travaux à prévoir ? Je suis sûre que tu as négocié un prix canon, papa. Dis-moi que tu m’as attendu pour la signature du contrat ? ». Céleste dégueulait ses questions dans un mélange de sincère admiration pour son père et de sur-jeu qui montrait bien que l'idée de perdre sa place de favorite lui avait effleuré l'esprit. Le nœud dans la gorge était bien loin.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Beaumont
Philippe Beaumont
YOUR DIRTY STAFF
› arrival date : 17/11/2018
› posts : 291
› age : quarante ans.
› work/studies : pdg de beaumont inc.
› address : timberland avenue.


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptyLun 10 Déc - 17:25

Phil avait depuis des années abandonné l'idée d’intéresser son fils à ses affaires, si au début cela lui avait apporté une certaine... déception, il en était revenu depuis assez longtemps. Sa fille, son double, elle était parfaite pour ça ! Elle avait saisi les ficelles du métier dès le début, une vrai source de victoire pour Philippe qui se voyait avoir accompli quelque chose de parfait dans sa vie. Bref, il avait décidé de pimenter un peu les choses malgré tout. Il n'était pas sur du rendu concernant son fils... il se fichait royalement des affaires familiales... Philippe leva les yeux au ciel en attendant la réplique de son fils, riant malgré tout. - 1 millions de dollars ! C'est ambitieux ! Il souriait, regardant son fils lui dire qu'il disait cela pour son bien, ce qu'il l'étonna franchement. Mais en tant que père totalement nul en relation père / fils il ne sut pas vraiment quoi répondre. Au lieu de ça, il se contenta de montrer l'immeuble de l'autre côté de la rue, attendant avec impatience les réactions de ses rejetons. Celle de son fils se fit dans le sarcasme... rien d'étonnant. Cela aurait pu franchement l'agacer mais à vrai dire cela l'amusa. Sa fille se chargea de rembarrer son frère, et Philippe fut étonné de ça, ils s'entendaient bien ces deux là, au moins ils avaient ça pour eux... - Doucement chérie, ce n'est pas du tout ce que j'ai en tête. Il regardait cet édifice en manque d'entretien, et tourna la tête vers son fils. - Je ne l'ai pas encore acheté, j'ai demandé un délai de cinq jours au vendeur, et il n'a pas eu vraiment le choix que d'accepter étant donné le prix que je lui ai proposé. Il reprit sa respiration, quittant de nouveau son banc pour venir se joindre à eux. - Cece, je sais que pour toi ce ne sera pas une épreuve mais ça peut l'être pour ton frère alors les gosses... Il prit la mine de l'homme qui a prévu un super cadeau de noël alors qu'il allait clairement faire un bide du moins du côté de Léo. - Vous avez cinq jours, je veux que vous me proposiez chacun un projet pour cet endroit, celui que vous voulez, peu importe que ce soit pour le réhabiliter, le raser, ou peu importe ce que vous voulez mettre dedans, proposez moi quelque chose qui vous tient à cœur ! Il se foutait de la dépense, il avait une idée en tête, et il n'en démordrait pas. - Alors, partants ? Il jeta un coup d’œil rapide à sa fille mais il fixait surtout Léo...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Beaumont
Léo Beaumont
OUR DIRTY INHABITANTS
› arrival date : 07/12/2018
› posts : 42
› age : 21 ans
› work/studies : Etudiant en éducation physique
› address : Timberland avenue


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptyLun 10 Déc - 21:45

Wouuuuuh trop bien un immeuble, mais wow c’est magnifique. Décidément il n'allait pas changer. J’avais eu un instant l’espoir de passer un peu de temps avec lui sans penser au travail, ou autres. Mais non, c’était plus fort que lui... Je m’en foutais totalement de son putain d’immeuble. Il me fixa en disant 1 million de dollars.

- Ambitieux ?

Lui dis-je en ricanant. Ça n’avait rien d’ambitieux pour moi. Pourquoi je n'aurais pas pu naître dans une famille normale. Je sais pas. Le pire je crois c’était la réaction de ma soeur. Quand elle me dit de suivre j’avais juste envie de lui répondre un truc méchant, mais j’ai préféré me taire. Non mais attend, c’était vraiment ma soeur à côté de moi qui parlait comme ça ? Je la reconnaissais à peine. Ça faisait limite un peu peur. Pourtant j’adorais ma soeur.

- Mais tu t’entends parler Cece ? Tu n'es pas sérieuse…

Lui dis-je limite choqué. Je n'avais jamais vraiment participé à ce qu’ils faisaient. Ça m’intéressait pas du tout. Je souris quand papa lui dit qu’aller doucement et qu’il n’avait absolument pas ça en tête.

- Et toc.

Dis-je en souriant encore plus. J’écoute mon père dire qu’il n’a pas encore acheté l’immeuble et qu’il a demandé au gars un délai de cinq jours et l’autre l’a accepté. Je me demandais vraiment ce qu’il avait en tête. Ça m’intrigué de plus en plus. Et pourquoi me fait-il participer ? J’avais la réponse même pas quelques instants après. Mon père nous a dit qu’il veut qu’on lui propose un projet pour cet endroit. Ce que l’on veut, n’importe quoi tant que c’était quelque chose qui nous tenait a coeur. Ma première réaction fut de rire.

- Tu n'es pas sérieux quand même ?

Dis-je un peu choqué. C’était un peu nouveau pour moi.

- Vraiment ? On peut faire le projet qu’on veut ?

Dis-je en regardant mon père. je ne vais pas mentir, j’étais quand même intéressé par le projet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptyMer 12 Déc - 1:28

« - Si, Léo je suis très sérieuse. Tu as vingt-et-un ans, tu devrais arrêter d’être égoïste et ne pas cracher dans la soupe. Il y a tellement de gens malheureux qui voudraient être à ta place de privilégié. » dit-elle sur un ton qui se voulait plus bienveillant qu’accusateur, en se retenant de lever les yeux au ciel pour ne pas assister au caprice de son frère que pourrait provoquer ce geste. Ce qu’on pouvait être ingrat à vingt-et-un an. Evidemment, Cece ne croyait pas un mot de ce qu’elle venait de dire, les pauvres et autres désœuvrés étaient le cadet de ses soucis, mais comme beaucoup d’autres personnes elles n’osaient jamais dire le contraire en société, c’était juste politiquement incorrect et malvenu. Et comme les chiens étaient toujours attirés par ceux qui en avaient le plus peur, Cece était toujours sollicitée par toute sorte d’association locale pour représenter les Beaumont. C’était une jeune et jolie fille, diplômée et toujours dans la retenue lorsqu’elle savait quand l’être, c’était en quelque sorte une petite chérie de l’Amérique à un niveau local. Donc, quand bien même elle ne se rendait pas dans ce genre de manifestations par conviction, elle y trouvait une certaine utilité pour la construction de son image sociale, au cas où elle souhaitait un jour se lancer dans la politique de la ville ou du comté. «Donc du coup, on doit le faire ensemble ? » demanda-t-elle en joignant les gestes à la parole, « … ou tu sélectionnes le projet qui te plaît le plus ? ». Cece adorait son petit-frère et il pouvait compter sur elle, mais elle n’était pas totalement sûre de pouvoir travailler avec lui et de supporter sa crise d’adolescence à retardement. Son frère ne s’entendait pas du tout avec son père, comme elle-même avec sa mégère de mère, mais Cece n’en faisait jamais profiter l’assemblée. Au pire, elle l’a provoqué avec subtilité pour lui faire comprendre que dorénavant elle était plus dans les petits papiers de son paternel que sa propre épouse, pour son plus grand plaisir. Si Cece avait été élevée dans la compétition dés son plus jeune âge par ses parents, elle s’avérait redoutable lorsqu’il s’agissait de son père et ne se le laissait pas voler. Certaines mauvaises langues auraient pu y voir un complexe d’œdipe, mais pour Cece, son père bénéficiait simplement de son amour de fille inconditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Beaumont
Philippe Beaumont
YOUR DIRTY STAFF
› arrival date : 17/11/2018
› posts : 291
› age : quarante ans.
› work/studies : pdg de beaumont inc.
› address : timberland avenue.


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptyMer 12 Déc - 14:07

Si il y a bien une chose que Phil détestait au plus haut point c’était de voir ses enfants se chamailler. Il pouvait comprendre sa fille, elle partageait son ambition mais cela ne lui permettait pas de faire un tel sermon à son frère. Léo n’est pas branché affaires, il ne l’a jamais été, il est… original disons le comme ça. Si cela avait pu être une déception pour Phil au début, il s’y était fait. - Cece, ça suffit. Il n’avait pas besoin de s’étendre ou de faire un beau discours sur le fait que les leçons de morales étaient à faire par les parents, blablabla, il savait que ces deux petits mots suffiraient avec elle, elle ne le contrariait jamais. Philippe s’intéressait plus à ses projets qu’à leurs enfantillages. - Je suis très sérieux fils. Il souriait, espérant quelque part faire entrer un peu son fils dans sa vie, parce que en le disant clairement ils ne se voyaient jamais sauf à dîner et leurs échanges n’étaient que très brefs. Il semblait très étonné qu’il leur propose de faire ce qu’ils voulaient de cet endroit. Cece s’interroger sur le fond. - Un projet chacun. Vous avez carte blanche, bien sur en plus du projet lui-même, vous me le chiffrez. Et je choisirais celui qui me semble le plus intéressant. Pas question de rentabilité mais d’investissement de leur part uniquement. Une fois de mettre en concurrence ses gosses ? Oui et non, plutôt l’occasion de voir un peu leur fonctionnement, de pouvoir interagir avec eux sur un sujet qu’il maîtrise. - Vous pouvez faire appel à tous les conseillers que vous voulez, entrepreneurs, banquiers, peu importe, et moi bien sur ! Il rit, bien sur il pouvait les aider, en tant que père et en tant que maître des lieux. - Alors, on fête ça autour d’un brunch ? Parce que les affaires ça creuse, et que leur mère est une cuisinière pitoyable aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léo Beaumont
Léo Beaumont
OUR DIRTY INHABITANTS
› arrival date : 07/12/2018
› posts : 42
› age : 21 ans
› work/studies : Etudiant en éducation physique
› address : Timberland avenue


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptyJeu 13 Déc - 15:30

J’avais demandé a ma soeur si elle était sérieuse quand elle parle parce que la voir être comme ça, ça fait limite peur. Elle me dit gentiment qu’elle était très sérieuse et que je devrais arrêter d’être égoïste. Moi égoïste ? Elle est bien bonne celle-là. Je suis limite le moins égoïste dans cette famille. Elle me dit aussi de ne pas cracher dans la soupe. Elle avait raison d’un sens, mais les affaires de mon père je m’en foutais totalement.

- Je ne suis pas égoïste et ça tu le sais. Oh juste, on sait tous que dans cette famille, les pauvres on s’en fout.

L’accusais-je.

- Et écoute papa ça suffit.

Lui dis-je en souriant. J’aimais ma soeur ça c’est sûr et certains et elle était très importante pour moi, mais parfois elle était chiante. C’est le cas en ce moment avec ses grands discours. Après je sais que mon père adorait ça, mais moi ça me soulait. J’avais demandé à mon père s’il était sérieux. Je sais par j’aimait cette idée de faire un projet qui me tenait à coeur. J’avais quelques idées déjà. Je voulais faire un truc bien qui vient en aide aux gens. Pas un truc pour les riches où je ne sais quoi qui rapporte beaucoup. Ceci demanda à papa si on le faisait ensemble ou alors chacun de son côté et papa lui dit que c’était un projet chacun et qu’on avait carte blanche. Limite-j’avais envie de sauter de joie, mais je me suis retenu, je voulais pas que mon père croit que ça y est j’allais être comme lui et venir dans l’entreprise.

- Génial.

En plus on devait tout faire d'A à Z et c’était super. J’espérais vraiment que mon père prenne mon projet. J’allais y mettre tout mon coeur et tout bien faire pour qu’il soit au moins une fois fière de moi. Ça me ferait plaisir qu’il me dise que j’ai un bon travail cette fois. Je l’écoute dire qu’on pouvait faire appel à des conseillers, des entrepreneurs, des banquiers et lui-même. Okay là ça faisait beaucoup et je n’y connaissais rien, je commençais un peu à douter. Peut-être qu’en demandant à mon père de m’aider nous pourrions recréer des liens. Je devais étudier ça.

- Donc on a 5 jours pour te remettre le dossier avec tout dedans, c’est ça ?

C’était limite mission impossible. En entendant le mot brunch je souris. J’avais toujours faim, j’étais un garçon en pleine croissance... Ou pas d’ailleurs, mais j’avais toujours faim.

- Ahhhh par contre je suis toujours partant pour un bon repas.

Dis-je en rigolant.

- Euh... tu n'as pas peur que je casse l’image de la magnifique famille Beaumont si je vais manger dans cette tenue ?

Dis-je ironiquement. J’avais un sweat noir à capuche, un jogging en coton gris et des baskets. Bon après tout je savais pas que mon père aurait voulu me voir aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Anonymous
Invité


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) EmptyJeu 13 Déc - 20:34

Sous ses airs respectables, son attitude de bébé-requin et son maintien de fille de bonne famille, Céleste avait toujours en elle un peu de cette peste mal lunée qui arpentait le lycée bras dessus bras dessous avec son amie Kenna Blackwell, regardant le commun des mortels de haut, comme si le monde leur appartenait. Son orgueil l’avait poussé plus d’une fois à dire des choses qu’elle avait fini par regretter ou commettre des actions dont elle n’était pas fière, une fois le goût amère de la rancune passé. C’était une fille-à-papa pourrie gâtée qui se contrariait facilement. Il lui arrivait de bouillir au plus profond d’elle, comme lorsque, enfant, elle s’apprêtait à faire un caprice enfant, sauf qu’avec le temps les crises d’hystérie et autres sautes d’humeur s’étaient retrouvées dominées par sa fourberie et son âme de stratège. La boule de colère qui laissait place à ces jeux malsains survenait dans de telles situations, comme celles où son père lui ordonnait de se taire, au lieu de reprendre son frère cadet. Peut-être avait-il peur d’empirer la piètre relation qui les unissait, et qui profitait à Cece, en contrariant Léo, mais Céleste était parfois trop sanguine pour avoir une vision d’ensemble de certaines situations. La jolie brune ne moucha pas et n’adressa pas un seul regard à son frère lorsqu’il s’abaissa à surenchérir la remontrance de leur père. C’était le monde à l’envers. Une fois qu’elle eut contenu son envie d’exploser, à l’aide de mantras stupides auxquels elle ne croyait pas tant que ça, mais qui finissaient toujours par la calmer, Céleste se concentra sur les paroles de son père, qu’elle buvait comme à son habitude. « Parfait ! Quel doit être le but du projet ? Faire du bénéfice ou te donner l’air charitable ? » demanda-t-elle à son père. Cece n’admirait pas son père pour la sympathie dont il faisait rarement preuve avec les autres, elle lui vouait un culte parce qu’il passait justement pour un connard aux yeux de tous et qu’il s’enfichait éperdument, tant que ses intérêts n’étaient pas menacés. Son âme de conquérante, elle la tenait de lui assurément et contrairement à sa mère, la jeune fille n’avait pas l’ambition de vivre éternellement dans l’ombre de son père. C’était justement à cause de cette aspiration, que tout le monde, lui compris, semblait parfois oublier, que Cece esquissa un sourire quand son paternel dit qu’ils pouvaient faire appel à lui pour leurs projets.

Puis vint l’invitation à déjeuner, pour laquelle Céleste avait pensé être convoquée en premier lieu. Encore l’égo piqué, Cece s’exclama avec une moue désolée, n’hésita pas à raconter un mensonge à son père pour échapper au déjeuner familiale. « Oh, non ! Tu voulais qu’on déjeune ensemble ? Désolée mon petit papa, j’ai déjà promis à TJ qu’on irait manger un bout ensemble... » mentit-elle avec brio, avant d’ajouter d’un ton enjoué : « Mais promis, on fera ça très vite. Pour fêter le projet vainqueur, par exemple ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty
MessageSujet: Re: qui va à la chasse... (babies Beaumont)   qui va à la chasse... (babies Beaumont) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
qui va à la chasse... (babies Beaumont)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Tableau de chasse des crânes
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» La chasse aux requins ( Rang D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Dirty Folks :: hors rp :: ménage avant saison 3-
Sauter vers: