bienvenue sur our dirty folks
FAITES UN TOUR AU MARCHE DE NOËL !
navigation rapide : VERSION 2 | SUIVI DE l'INTRIGUE | PARRAINAGE | L'INTEGRATION

Partagez | 
 

 et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian

Aller en bas 
avatar
Cece Beaumont
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 08/12/2018
› messages : 14
› points : 45


MessageSujet: et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian    Dim 9 Déc - 0:23

Céleste avait passé toute la soirée à descendre des Spritz en compagnie de Kenna Blackwell, son amie d’enfance et héritière de la famille ennemie par excellence des Beaumont. Cece était une lionne quand il s’agissait de ses histoires de famille, pourtant elle faisait plus qu’exception à la règle quand venait le sujet Blackwell. Kenna et elle étaient amies depuis toujours et leur amitié perdurait au fil des années malgré les tensions entre leurs deux familles. Maintenant qu’elles étaient toutes les deux de retour à Hillsboro, il leur arrivait souvent de se retrouver pour des soirées entre filles. Ce soir-là par exemple, elles étaient allées voir une exposition photo et avaient ensuite atterries dans un bar à cocktail trop guindé -et trop désert- pour leur jeune âge dans le quartier de Hillsboro Heights. Tout le long de la soirée, alors qu’elles se racontaient leurs déboires et se remémoraient leurs souvenirs d’antan, Céleste ne pouvait s’empêcher de penser à un autre membre de la famille Blackwell : Julian. Être en compagnie de sa sœur ne l’aidait pas à le faire sortir de son esprit, bien au contraire. Et toujours cette même question revenait sans cesse : Pourquoi ? Pourquoi Julian faisait le mort depuis ce fameux soir où la tempête de l’affaire Fairchild s’était abattue sur la ville ? Durant cette soirée de la disparition de Harper, ils s’étaient retrouvés et leur amitié avait pris un nouveau tournant quand ils s’étaient embrassés. Ils l’avaient gâchée. Pourtant, Céleste n’éprouvait que peu de regret. Elle faisait toujours ce qui lui plaisait et ces baisers volés n’avaient pas dérogés à la règle, sauf que se faire gauler par celle qui finirait par être déclarée disparue quelques temps après les avait mis dans une sale posture. Surtout Julian, qui en regardant le tableau avec plus d’objectivité et rationalité avait toutes les raisons de faire le mort, lorsqu’on savait qu’il était également le beau-frère de la dite fouine qui semblait avoir le chic de se trouver aux mauvais endroit, durant les mauvais moments. Aussitôt leur entrevue terminée et après plusieurs dizaines de Spritz, les filles se séparèrent pour rentrer chacune chez elles. Au volant de son SUV noir, Céleste avait toujours les idées brouillées par les degrés d’alcool et par son égo qui n’arrivait pas à accepter d’être ghosté par son ami, amant gentillet d’une soirée. Oui, Cece était une lionne, mais n’avait visiblement pas eu sa dose de Blackwell pour la soirée, quand au lieu de rentrer sur Timberland Avenue, elle avait pris la direction du centre-ville et de l’appartement de Julian. Grisée par l’alcool, elle sonna avant d’avoir un éclair de raison… Et si Brionny se trouvait chez son petit-ami au moment où elle, légèrement saoule, venait demander des comptes au dit petit-ami. Première réaction, réaction de bourrée, l’envie irrésistible de se cacher avant que quelqu’un ouvre la porte, idée stupide accompagné d’un sourire idiot sur le visage rien qu’en imaginant la scène. Mais trop tard, Julian était devant la porte. « Mais qu’est-ce que tu fais là ? » lui avait-il demandé avec une pointe d’agression dans l’intonation de sa voix. Bonjour l’ambiance. « Tu es tout seul ? » demanda par politesse Cece, dont le sourire idiot avait disparu face à la réaction de Julian. Sans même attendre qu’il lui réponde, ni qu’il l’invite à entrer, elle s’enfila dans l’appartement. Pourvu qu’il y ait du vin …

@Julian Blackwell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julian Blackwell
YOUR DIRTY STAFF
› in Hillsboro since : 19/11/2018
› messages : 285
› points : 310
› age : twenty-seven years, thirty coming quickly
› work/studies : gladiator in a suit. lawyer in service of people.
› address : center street


MessageSujet: Re: et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian    Dim 9 Déc - 0:47

Tu étais tranquille chez toi et il se faisait tard. Tu avais refusé une soirée avec tes collègues prétextant une soirée en amoureux. Et tu avais dis à Bree que tu avais du travaille ce soir et c'est pour cela que tu ne passerais pas la soirée avec elle malheureusement. Tu n'avais mentis à personne. De base, tu devais passer la soirée avec ta copine. Mais quand tu avais vu le retard que tu avais pris cette dernière semaine dans ton travaille, tu avais été raisonnable. Bree l'avait compris et vous aviez convenu de prendre le petit déjeune demain ensemble. Depuis que tu avais quitté le travaille et jusqu'à vingt-trois heures, tu n'avais pas arrêté. Tu avais eu le temps de bouclé trois dossiers complètement mais il t'en restait au moins encore quatre dont les affaires paraissaient compliqué. Tu avais commandé chinois, et avait bu déjà deux café histoire de les finir.

Tu étais en train de te servir ta troisième tasses de café quand on sonna chez toi. A cet heure-ci tu te demandais bien qui ça pouvait bien être. Bree avait les clés, elle serait rentré. Ama aussi. Les membres de ta famille ne faisait pas de visite à cet heure-ci. Sans plus attendre tu allas ouvrir le porte pour découvrir Céleste un sourire idiot aux lèvres. Lorsque tu vis son jolie visage, un mélange d'émotion parcouru ton être. Et sans vraiment le vouloir, tu fus agressive. « Cece, mais qu'est-ce que tu fais là ? » Lorsque son sourire partie, tu regrettas aussitôt. Mais tu étais trop têtu pour t'excuser ou quelque chose du genre. Alors tu restas la sans rien dire, l'air de décembre qui rentre chez toi et congèle tes os petit à petit. Finalement, la petite brune finit par parler. Te demandant si tu étais tout seul. Heureusement que oui tu l'étais. Mais elle te laisse pas le temps de répondre et fonce à l'intérieur. Tu es obligé de t'écarter pour la laisser passer. Une fois qu'elle se trouve à l'intérieur, qui ferme la porte derrière elle. « Tu veux boire un truc ? » Tu sais pas trop pourquoi tu lui proposais ça. C'était histoire de dire quelque chose tu crois. Tu voulais pas lui redemander pourquoi elle était là. Tu avais peur de la réponse et de la conversation qui allait suivre. « Assis-toi je vais nous prendre un truc à boire » Tu t'approches de Cece pour prendre la direction de la cuisine mais en passant prêt d'elle tu sens une odeur que tu ne reconnais trop bien. « Tu as bu ? » Question idiote, tu savais qu'elle avait bu vu l'odeur douce alcoolisé qu'elle dégagé. « Et tu es venue en voiture ? » La fin de ta phrase montait dans les tons. Vous n'étiez pas spécialement en bon terme en ce moment avec Cece mais tu tenais quand même à elle. Qu'elle est prit la voiture en conduisant ça t'énervé fortement !

@Cece Beaumont

_________________


a night under the stars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-hillsboro.forumactif.com/t494-you-know-how-we-
avatar
Cece Beaumont
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 08/12/2018
› messages : 14
› points : 45


MessageSujet: Re: et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian    Dim 9 Déc - 1:31

Dans un hochement de tête entendu, elle lui fit comprendre qu’elle ne serait pas contre un petit remontant. Bon à ce stade, elle allait finir pas ne plus rien remonter et carrément descendre dans l’ivresse la plus totale. Alors qu’elle s’apprêtait à aller s’asseoir bien docilement comme le lui avait demandé Julian, ce dernier passa à côté d’elle et dans un sursaut réalisa qu’elle avait bu… quelques verres. « Non, seulement des Spritz avec ta sœur ! » déclara Cece, pour qui le Spritz était bien plus que de l’alcool, mais son cocktail de prédilection. C’était son taux d’alcoolémie qui l’obligeait à être sur la défensive telle une gamine prise la main dans le sac, pourtant elle s’en voulut aussitôt de chercher à se justifier de quoique ce soit. C’était elle qui était venue régler ses comptes, pas l’inverse. Quand il lui demanda, ou plutôt lui reprocha d’avoir pris sa voiture, Céleste ne put s’empêcher de lever les yeux au ciel, vraiment pas en état de recevoir une leçon de morale sur la sécurité routière. « Techniquement, je devais rentrer chez moi de toute façon. Donc que je vienne ici ou que j’aille à la maison … » dit-elle le plus sérieux du monde, avant de rajouter par pur provocation, sachant pertinemment que Julian faisait référence aux risques d’accident, plus que des contrôles éventuels de la police : « Puis franchement, tu penses vraiment que je devrais être inquiétée par la police ? » demanda-t-elle sans vraiment attendre de réponse, un rictus arrogant sur le visage, manière de dire que les Beaumont, tout comme les Blackwell, étaient au-dessus des lois. Cece se montait la tête toute seule, quand elle était mal lunée elle pouvait facilement devenir mauvaise et détestable, puis Julian ne partait pas avec un bonus après l’avoir ghosté ces dernières semaines. Celui qui était sensé se prendre des reproches en pleine figure ce soir, c’était lui et non elle, malgré ce que le jeune homme pensait en tentant de retourner la situation. Du moins c’est ce qu’imaginait Céleste et sûrement à raison, car on ne devenait pas parano avec quelques gouttes de prosecco. « Bref, sers nous plutôt un verre de vin… faut qu’on parle ! » poursuivit Cece avec nonchalance, balayant d’une main les inquiétudes de Julian et allant s’asseoir sur le canapé. Sous la couche d’arrogance née de sa rancune et sa façon de moquer ses remontrances, au fond d’elle, Céleste était contente qu’il réagisse ainsi, après avoir eu l’impression d’être traitée en quantité négligeable tous ces derniers jours.

@Julian Blackwell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julian Blackwell
YOUR DIRTY STAFF
› in Hillsboro since : 19/11/2018
› messages : 285
› points : 310
› age : twenty-seven years, thirty coming quickly
› work/studies : gladiator in a suit. lawyer in service of people.
› address : center street


MessageSujet: Re: et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian    Dim 9 Déc - 2:06

Lorsqu'elle prononça ta soeur, tu grimaças légèrement. Il était trop tard pour parler des membres de ta famille. Trop compliqué pour ta tête le soeur. Ta famille était trop compliqué déjà, alors à presque minuit, c'était pire. Tu ne soulevas pas non plus que le Spritz, la boisson de prédilection de Cece tu le savais depuis le temps, n'était vraiment dans l'alcool. T'avait déjà vu la jeune femme dans cet état, des fois pire, et tu n'avais pas envie d'argumenter sur ce sujet avec elle. Alors tu te contentais de secouer le tête en levant les yeux ciel. Tu détestais le fait que les personnes comme les Blackwell ou les Beaumont se croient supérieur aux lois. C'était une idée qui t'insupportait et Céleste le savait bien. Et en temps normal tu lui aurais fait une sale remarque, mais là elle faisait surtout l'idiote. Comme si elle n'avait pas compris que tu parlais d'accident. « Céleste, arrête de jouer les gamines ! » Quelques fois tu oubliais qu'elle n'avait pas ton âge. Qu'elle avait l'âge de ta soeur. Mais là, tu t'en rappelais bien. Quand elle prenait cet air arrogant, tel une enfant qui essayait de prouver qu'elle avait raison. Et tu te sentais comme un adulte cédant devant un caprice quand tu te dirigeas vers la cuisine et que tu reviens avec deux verre de vin et une bouteille. « Un verre Cece après je t'appelle un taxi pour que tu rentres chez toi. » Habituellement tu lui aurais proposer de dormir dans ton lit et tu aurais pris le canapé. Mais pas aujourd'hui. Pas ce soir. Tu déposas le tout sur la table basse, écartant tes dossiers pour les poser au sol. Tu vous servis du vin, avant de lui tendre un verre. « De quoi tu veux parler ? » Comme si tu ne le savais pas. Tu sais très bien de quoi elle veut parler mais tu fais l’innocent qui en comprends pas. Tu prends ton verre afin de boire une petite gorgé et t'installes à ton tour sur le canapé, mais prend bien soin de te mettre le plus loin possible d'elle. Tu fis même mine de mettre un cousin entre vous parce qu'il te gênait soit disant derrière ton dos.

@Cece Beaumont

_________________


a night under the stars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-hillsboro.forumactif.com/t494-you-know-how-we-
avatar
Cece Beaumont
OUR DIRTY INHABITANTS
› in Hillsboro since : 08/12/2018
› messages : 14
› points : 45


MessageSujet: Re: et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian    Dim 9 Déc - 2:42

« Oh ben non, si tu tiens vraiment à appeler un taxi on va pas se contenter d’un verre ! » dit-elle, avant de partir dans ce petit rire cristallin qui la caractérisait tant. Elle se sentait bien là, cela aurait été une situation gênante pour n’importe qui, y compris pour une Cece à jeun, mais Miss Spritz avait l’impression d’être comme un poisson dans l’eau.  Comme si elle s’était lovée dans un nuage de coton, réconfortée par la chaleur de l’appartement et le malaise que sa présence infligé à Julian. Malaise dont elle se nourrissait chaque seconde, en savourant tous les petits détails qui lui sautaient aux yeux, à commencer par le fait qu’il s’était assit à une distance beaucoup trop exagérée d’elle. Une gorgée de vin plus tard et ignorant complètement la demande culottée de Julian, qui prétextait ne pas se douter de quoi elle voulait parler, Cece revint sur son immaturité flagrante sous les effets de l'alcool. « Je ne joue pas les gamines… » dit-elle dans une moue, avant d’attraper brusquement un coussin et de l’empiler sur celui qui les séparait déjà. Puis après s’être déchaussée de ses talons qui lui faisaient un mal de chien à cause de ses dernières heures passées à piétiner la salle d’exposition et le bar à cocktail, elle s’allongea sur le divan et posa la tête sur les coussins empilés un peu plus tôt. Son verre de vin toujours dans la main, bien qu’elle ne pouvait évidemment pas boire dans cette position, elle regardait Julian d’en bas et à l’envers. «Qu’est-ce qui t’a le plus dérangé ? M’avoir embrassé ou avoir été surpris en train de le faire? » finit-elle enfin par demander, sans aucune agressivité, ni même de gravité dans la voix, mais plus d’une façon si innocente que c’en était à la limite du dérangeant. Si, grisée par l’alcool, elle était partie dans une optique de faire un scandale au départ, bien que Céleste ne s’abaissait jamais à faire exploser ses émotions en public pour éviter que l’on y décèle de la faiblesse, elle s’avérait subitement beaucoup plus calme et beaucoup moins vindicative. Réellement curieuse de savoir ce qui avait pu laisser penser à Julian qu’elle était le genre de fille que l’on pouvait ignorer sans être inquiété.

@Julian Blackwell
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Julian Blackwell
YOUR DIRTY STAFF
› in Hillsboro since : 19/11/2018
› messages : 285
› points : 310
› age : twenty-seven years, thirty coming quickly
› work/studies : gladiator in a suit. lawyer in service of people.
› address : center street


MessageSujet: Re: et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian    Dim 9 Déc - 3:04

Son petit rire si caractéristique de Céleste. Tu ne pouvais pas t'empêcher de sourire en l'entendant. Il t'avait toujours plus. Pas de façon dont on pouvait penser. Il était juste ... trop mignon. Quand tu l'entendais rire comme ça, tu avais du mal a imaginer qu'elle pouvait faire partie d'un monde corrompu par l'argent de vos famille et les mensonges. Cette guerre de pouvoir dont tu refusais de prendre partie. « Un verre, c'est tout. » Insistes-tu. Tu y tenais à ce verre. Car tant qu'elle serait la, tu serais pas capable de mettre de l'ordre dans tes pensées. Quand tu la voyais là devant toi, tu ne savais pas quoi penser. Tu te rappelais les baisers fiévreux que vous avez échangé. Mais tu te souvenais aussi que tu étais avec Brionny. Qu'importe ce que tu pouvais te dire, tu savais que tu avais été infidèle. Même si tu n'étais jamais allé plus loin que des baisers. Tu te remémorer cette soirée sur les terres Beaumont. Harper avait disparu juste après vous avoir surpris. Tu secouas la tete légérement pour te sortir de tes pensées. Ce n'était pas le moment de t'égarer. Tu te contentas d'hausser les épaules quand elle dit qu'elle ne jouait pas les gamines. Tu avais envie de lui répondre « C'est vrai, tu ne joue pas, tu en es une » mais tu ne dis rien, jugeant que ça aménerait à un débat qui n'avait pas lieu d'être. Tu t'étais toujours dit que Kenna et Céleste, c'était de jeune femme, de jeune fille qui jouait au grande. Dans une partie d'échec entre Philippe et Gemma, elles n'étaient que des pions, des novices. Toi même tu en étais un. Un jour, vos parents auraient votre peau, c'est sur ! Et puis sa question te déstabilisa totalement. Tu t'attendais à ce qu'elle parle de cette soirée mais pas comme ça. Tu l'as regardas, allongé la tête verre toi sur les cousins. Tu pris une gorgé de vin avant de lui répondre. « Ecoute Céleste ... » Mais tu ne savais pas quoi lui répondre. Devais-tu vraiment répondre à cette question ? Lui dire la vérité ? Ou lui mentir. Tu ne savais pas trop. Alors au nom de votre vieille amitié qui avait évolué depuis ses derniers mois, tu te décidas que la vérité était la meilleure des options. « J'aurais préféré qu'on ne nous surprenne pas ... » Tu continuas a la regarder un instant dans les yeux avant de détourner le regard. « Au fond c'est pas plus mal ... ça nous a permis ... ça m'a permis de me rendre compte qu'on devrait pas ... » Si Harper ne vous avez pas surpris ce soir là, peut être que vous serez allé plus loin. Peut être même que tu ne te serais pas remis en question. Tant que vos secrets restaient entre vous deux ça allait, mais maintenant qu'Harper était au courant tout changer. Et ça, même si cette dernière avait disparu. « On n'aurait jamais du franchir la limite ... » Et sur ses mots, tu repris une gorgé pour te faire taire par peur de continuer ta phrase. Parce qu'au fond tu regrettais car tu avais déjà Brionny dans ta vie. Mais d'un autre côté, Cece te plaisait vraiment. Pas comme Bree mais à sa manière. Tu aimais sincèrement Bree ... et ce que tu avais avec Cece n'avait pas d'étiquette, et c'était mieux ainsi selon toi. C'était moins compliqué.

@Cece Beaumont

_________________


a night under the stars

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://welcome-to-hillsboro.forumactif.com/t494-you-know-how-we-

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian    

Revenir en haut Aller en bas
 
et ma bouche, tu l'aimes ma bouche ? ft. julian
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les bouches à feu
» Bouche à oreille - Participez à populariser le projet
» oreye nez bouche le reportage en images
» Ma Bouche de Sauron
» Nouveaux profils : Roi-Sorcier et Bouche de Sauron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Our Dirty Folks :: Hillsboro, Maine :: Downtown :: Center Street-
Sauter vers: